Navigation – Plan du site

54 | 2015
Voir/Savoir

Sous la direction de Pascal Hintermeyer

Observations d’observatoires…

Penser l’iconographie d’un numéro qui traite de l’image, de notre rapport à l’image, de l’interrogation, par l’image elle-même, de notre rapport aux choses : voilà qui suscite une réflexion abyssale.

Plusieurs pistes s’offraient à l’équipe iconographique de la revue. Depuis le triptyque Stefaneschi de Giotto, en passant par les Méninesde Velasquez, jusqu’à la boîte de fromage La Vache qui Rit figurant une vache hilare dont les boucles d’oreilles sont elles-mêmes des boîtes de Vache qui Rit, les exemples de mise en abyme de l’image par elle-même ne manquent pas. Le procédé est même probablement emblématique des modes de penser modernes. En nous inspirant de la Trahison des imagesde Magritte, nous aurions pu partir d’une instruction ainsi formulée : « Ceci n’est pas une image »…

En définitive, c’est la figure de l’observatoire qui a retenu notre attention, dans le lien qu’elle établit spontanément entre le « voir » et le « savoir ». Dispositif d’observation contenu et caché entre des murs qui en gèrent le résultat, leur photographie, traitée à la découpe isolant l’objet de son environnement, évoque la boîte : boîte noire, boîte de Pandore, qu’y a-t-il à l’intérieur, invisible, que la lunette y a fait entrer ?

Et, bien sûr, le fond noir de notre charte graphique autorisait de présenter ces objets comme visionnés eux-mêmes par une lunette…

L’équipe iconographique

  • Logo DynamE - Dynamiques Européennes
  • Logo Presses universitaires de Strasbourg
  • OpenEdition Journals