Skip to navigation – Site map

Home

Presentation

Published in Strasbourg since 1972, this academic and multidisciplinary journal represents a community of approaches defined by its intellectual and geographic foundations, such as cultural crossroads, knowledge and memories, as well as the European borderland marked by conflicts and rapprochements. This intellectual history echoes the challenges of the contemporary world. Based on solid methodological research, the journal proposes to question representations, analyse practices, decompartmentalize knowledge, and valorise the different languages of the social sciences, including images. The reception of German authors and the influence of comprehensive sociology, lead it to account for the complex and multiple natures of experience and to think about the place of the subject in social understanding.

Latest issue
64 | 2020
Modèles d'enfance joués et déjoués

Edited by Virginie Vinel and Francesca Zaltron

Dans la continuité du n° 63, « Enfants. Contraintes et pouvoir d’agir », ce dossier explore la production de modèles d’enfance centrés sur la singularité, l’autonomie, la participation, l’élaboration d’un récit sur soi. Quelles sont les normativités et les inégalités suscitées par ces modèles quand ils sont mobilisés à l’école, dans la recherche, dans la production culturelle ? Et comment les enfants et les adolescents dégagent-ils, dans ces dispositifs, des possibilités de réappropriation et d’action ?

Ces réflexions sont alimentées par la reproduction d’un classique de la sociologie de la culture (« Les albums pour enfants » de J.-C. Chamboredon et J.-L. Fabiani, 1977, Actes de la Recherche en Sciences Sociales ©) qui analyse, par le champ de l’édition, les conceptions sociales de l’enfance et leurs transformations. La mise en perspective historique et les hommages à Pierre Erny et à Jean-Claude Chamboredon, qui nous ont quittés en 2020, permettent de saisir à quel point quelques questionnements contemporains sur l’enfance et l’adolescence ont une longue histoire derrière eux. Pour Erny, ethnologue, il n’est pas possible de penser l’enfance en-dehors du cycle de vie et de ses différentes étapes, les rôles rituels de l’enfant témoignant de sa place active et de son intégration progressive dans la société. Le sociologue Chamboredon interroge de manière critique la nouveauté d’une culture adolescente, son lien avec la stratification sociale, des cultures de classe, des imaginaires adultes. Si des formulations de l’un et de l’autre sont à situer dans leur temps, il est intéressant de constater comment leurs propos font écho à des débats qui animent et clivent encore aujourd’hui la sociologie et l’anthropologie de l’enfance autour des catégorisations d’âge, de leur articulation à d’autres appartenances sociales et autour des seuils qui marquent à la fois un statut et un temps de l’existence. Questions qui émergent, de manière très différente, mais particulièrement féconde, dès les années 1960 et 1970.

La mise en image de cette tension entre institutions, modèles d’enfance et pratiques de réappropriation, a été possible grâce au partenariat avec le Musée national de l’éducation de Rouen qui nous a fourni gracieusement des photographies sur l’école et la pédagogie active. L’exposition « Métier d’enseignant(e), métier d’élève », qui y aura lieu d’octobre 2020 à septembre 2021, permettra de parcourir ces « portraits d’adultes et de jeunes, ainsi que les différentes manières de reproduire et modifier, ensemble et au quotidien, l’ordre scolaire ».

Nicoletta Diasio

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search