Navigation – Plan du site

AccueilLa revueEthical Charter

Ethical Charter

Humanités numériques is a French-language journal. This page reproduces our “Charte éthique”.

Afin de veiller à l’intégrité de la construction et de la diffusion de la recherche scientifique, la revue Humanités numériques applique les règles éthiques exposées dans la présente charte. Nous engageons les membres de nos comités, les auteurs et autrices, les évaluateurs et évaluatrices à les respecter.

Ce document s’inspire des recommandations du Committee on Publication Ethics (COPE), du Code de conduite européen pour l’intégrité en recherche élaboré par l’ALLEA, des avis du Comité d’éthique du CNRS (Comets, dont nous avons consulté notamment le guide Pratiquer une recherche intègre et responsable et la Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche), des documents produits par le Comité pour la science ouverte, ainsi que des chartes d’autres revues.

Engagements du comité de rédaction

Le comité de rédaction s’engage à faire suivre aux propositions une procédure de sélection et d’évaluation rigoureuse et diligente, conforme aux principes énoncés dans les instructions aux auteurs de la revue. Il fait notamment respecter les délais de publication indiqués dans les appels à contributions.

Après un contrôle préliminaire effectué par l’équipe de la revue pour garantir la pertinence des propositions (adéquation des thèmes aux domaines couverts et aux attentes formelles générales d’une publication scientifique), tous les textes font l’objet d’une évaluation dite « en simple aveugle » – les évaluateurs et évaluatrices connaissent l’identité des auteurs et autrices, qui en revanche ne connaissent pas l’origine des évaluations – et les décisions de publication s’appuient sur deux évaluations au moins. Seuls les comptes rendus de lecture font l’objet d’une évaluation interne au comité de rédaction.

Les informations concernant un texte soumis à la revue ne sont pas diffusées en dehors du comité de rédaction, hormis aux auteurs et aux responsables des évaluations.

Le comité de rédaction garantit la confidentialité du processus d’évaluation, en particulier l’anonymat des évaluateurs. La contribution des évaluateurs est reconnue par la publication d’une liste annuelle n’associant pas leur nom aux articles évalués.

Le comité de rédaction s’assure que les évaluations visent à l’objectivité et à l’impartialité.

Le comité de rédaction tient compte, dans ses décisions, des exigences légales en matière de diffamation, de violation du droit d’auteur et de plagiat. Le comité se réserve le droit d’examiner les articles au moyen d’un logiciel de détection de plagiat, dont les résultats sont étudiés d’une façon critique. En cas d’emprunts substantiels à d’autres travaux sans que les sources soient dûment citées, la proposition est refusée.

L’ensemble des membres du comité de rédaction et du comité scientifique est consulté en cas de litige.

Les textes sont publiés sous une licence ouverte Creative Commons de type « Attribution » (CC BY 4.0).

Engagements des auteurs et autrices

Les auteurs et autrices soumettent à la revue des textes rédigés en français, inédits, qui ne doivent pas être soumis à d’autres revues après acceptation. Dans des cas exceptionnels et après obtention de l’accord de la revue, la publication de traductions est envisageable.

Ils mentionnent les financements qui ont permis leurs travaux.

Ils indiquent explicitement les travaux et matériaux sur lesquels s’appuie leur texte, en citant les personnes et les sources pertinentes. Il leur appartient d’obtenir les autorisations de reproduction nécessaires.

Figurent dans la liste des co-auteurs d’un article les personnes ayant contribué d’une manière significative à la conception des recherches présentées, à l’acquisition, à la préparation ou à l’analyse des données, ou à la mise en forme critique des résultats. Ces critères s’appliquent sans préjuger du statut professionnel des personnes qui ont contribué : chercheurs, enseignants, étudiants, connaisseurs et amateurs sans affiliation universitaire, etc.

Lorsqu’un article a plusieurs auteurs, celui qui est en contact avec la revue veille à ce que toutes les personnes concernées aient relu et approuvé la version de l’article proposée à la revue. De même, pendant le processus d’évaluation et jusqu’à la publication, si des modifications importantes sont apportées au texte, tous les co-auteurs doivent en être informés.

Si la revue croit constater après publication qu’un article comporte des erreurs significatives, elle peut demander aux auteurs de corriger ces erreurs dans un rectificatif ajouté au texte publié. De même, si les auteurs constatent des erreurs significatives après publication, il leur appartient d’en avertir rapidement la revue et de fournir la matière d’un rectificatif. Dans des cas extrêmes, il est possible de retirer un texte : seules les métadonnées subsistent alors, accompagnées d’une note de la revue.

Engagements des évaluateurs et évaluatrices

Les évaluateurs et évaluatrices garantissent la confidentialité du texte qui leur est confié. Il n’est en aucun cas acceptable d’utiliser dans un autre contexte ou de communiquer des éléments de l’article (extraits, résultats, données, etc.) avant sa publication.

Ils déclarent spontanément tout conflit d’intérêts : proximité au sein d’une même institution, collaboration en cours ou passée, publication commune, situation de concurrence professionnelle, relation hiérarchique (telle que la direction d’un mémoire universitaire) ou relation personnelle risquant de porter préjudice à la qualité et à l’indépendance de l’évaluation.

En acceptant de réaliser l’évaluation, ils déclarent avoir les compétences requises et s’engagent à communiquer leur évaluation dans le délai convenu.

Ils signalent dans leur évaluation, autant que possible, d’éventuels emprunts à d’autres travaux de recherche dont l’origine ne serait pas mentionnée, que ces travaux soient publiés ou inédits.

Ils rendent un avis argumenté et bienveillant, dont l’objectif est d’améliorer l’article. Aucune attaque personnelle ne saurait être tolérée.

Les évaluateurs mènent leur évaluation en visant à l’objectivité et à l’impartialité. Aucune discrimination fondée sur l’origine ethnique, le sexe, l’orientation sexuelle, les convictions religieuses ou les opinions politiques n’est acceptable. La nationalité, l’affiliation institutionnelle ou le statut professionnel ne sauraient être considérés comme des critères d’évaluation que dans la mesure où ces informations ont une pertinence scientifique.

  • Logo Humanistica, l’association francophone des humanités numériques
  • Logo Maison des sciences de l'homme en Bretagne
  • Logo Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo Alliance of Digital Humanities Organizations
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search