Skip to navigation – Site map
Comptes-rendus

Compte rendu de l’ouvrage L’Éveil du dragon gallois de Stéphanie Bory

Moya Jones
Bibliographical reference

Stéphanie Bory, L’Éveil du dragon gallois : D'une assemblée à un parlement pour le pays de Galles (1997-2017), Paris, L'Harmattan, 2019, 360 pages.

Plus de vingt ans après la dévolution des pouvoirs au Royaume-Uni, les changements constitutionnels et la création de l’Assemblée galloise, cet ouvrage propose un examen synthétique et critique de cette nouvelle instance de gouvernance territoriale au Royaume-Uni. La dévolution est un processus assez différent des modèles adoptés dans d’autres pays européens, et l'originalité de cet ouvrage se trouve dans la lumière mise sur un des piliers principaux de la nouvelle politique au pays de Galles, à savoir la défense de l'environnement et le développement durable. L'auteur examine comment les élus de l'Assemblée utilisent la thématique environnementale pour positionner le pays de Galles au plan régional, national et mondial afin de contribuer à la construction d'une identité galloise résolument moderne.

Rédigé dans un style agréable et clair, l’organisation de l’ouvrage suit une logique claire. Il comprend trois parties, divisées en chapitres. La première relie les premières idées de dévolution à la prise de conscience nationaliste et environnementale provoquée par certains événements clés, et termine avec la création de l'Assemblée et les premières élections en 1998. La deuxième partie traite des débuts de l'Assemblée et la définition des projets nationaux. A travers les politiques environnementales, les gouvernements successifs ont porté les ambitions galloises au niveau international. La troisième partie expose les failles et les limites de ces projets et examine les différents choix offerts au pays de Galles en politique énergétique, ainsi que les relations entre les partis politiques à ce sujet. La conclusion, optimiste mais réaliste, résume bien le chemin parcouru par le pays de Galles avant, et surtout après, la mise en place de l'Assemblée.

La bibliographie est très complète. Il y a également une liste des sigles employés en politique britannique et galloise etc. qui s'avère très utile, ainsi que quatre annexes (composition de différents gouvernements gallois,...) qui sont un bon complément à l'ouvrage.

L'originalité et l'intérêt de cet ouvrage se reposent sur sa contribution au champ pluridisciplinaire des "environmental studies" car il relie la question de l'environnement aux sujets de science politique, aux problématiques d'histoire, de sociologie et d'identité nationale

La deuxième qualité de l’ouvrage se trouve dans sa contribution originale aux études galloises. C'est un outil d'information et de recherche très précieux car il existe peu d'ouvrages de cette qualité, surtout en français, accessible à tous ceux susceptibles de s'intéresser au pays de Galles. De plus, il représente incontestablement une contribution importante aux débats actuels sur l’impact de la dévolution. C’est donc un ouvrage susceptible d’intéresser les universitaires et les étudiants, surtout ceux dans les filières politiques, historiques et anglicistes. Il attirera l'intérêt des acteurs et observateurs dans les milieux politiques ainsi que tous ceux qui s’intéressent aux questions de l'environnement et de la gouvernance territoriale Tous y trouveront les solutions originales proposés au Royaume-Uni et surtout au pays de Galles.

L’Assemblée galloise s’est construite une véritable identité au fil des ans, marquant sa distance avec le pouvoir central du Parlement à Westminster et affirmant sa différence par le biais de sa politique environnementale. L’ouvrage de Stéphanie Bory propose une progression logique et cohérente couvrant tous les aspects importants du sujet. Il constitue ainsi un apport important à la réflexion sur des débats d’actualité, celui de la dévolution et celui de l'environnement.

  • Logo Crecib
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals