Navigation – Plan du site

AccueilNuméros210VariaMettre les élèves à la porte : ét...

Varia

Mettre les élèves à la porte : étude compréhensive des effets de l’exclusion ponctuelle de cours sur la déviance scolaire

Kicking out students: a comprehensive study of the effects of one-off exclusion from classrooms on deviant behaviour in schools
Julien Garric
p. 101-111

Résumés

Bien que les punitions scolaires constituent une réalité quotidienne pour les élèves et le personnel des établissements de l’enseignement secondaire, elles font encore trop rarement l’objet de recherches. Les exclusions ponctuelles de cours, par leur banalisation dans certains contextes éducatifs, peuvent cependant avoir un impact significatif sur les parcours scolaires. Une étude ethnographique réalisée sur cette pratique dans trois collèges de l’éducation prioritaire renforcée amène au cœur de la division sociale et morale du travail éducatif, dans des établissements sous tension. Elle permet d’éclairer le rôle joué par une punition routinière dans les parcours de rupture scolaire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Cadre théorique
Méthodologie
Le processus de l’exclusion
Les habitués du bureau
Couper la parole
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Le traitement des actes d’indiscipline constitue, dans l’enseignement secondaire français, une part centrale de l’activité du personnel confronté à la montée des chahuts anomiques et au nouvel âge des désordres scolaires (Barrère, 2002 ; Rochex, 2004 ; Testanière, 1967). Les enseignants sont alors tentés de répondre à la multiplication des incidents dans leurs classes par une inflation punitive (Debarbieux, 2018) qui contribue à la dégradation des relations éducatives et du climat scolaire (Meuret, 2017). Paradoxalement, la thématique de la punition, constitutive du « sale boulot » (Payet, 1997), reste peu étudiée en France (Prairat, 2019). La part de l’activité enseignante qui consiste à « faire le flic » (Barrère, 2017 ; Périer, 2010) représenterait un dévoiement de la mission traditionnelle plus noble de transmission des savoirs. Dans les établissements, la gestion des élèves perturbateurs est déléguée à un service annexe, la « vie scolaire », composé de personnel pré...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Garric, « Mettre les élèves à la porte : étude compréhensive des effets de l’exclusion ponctuelle de cours sur la déviance scolaire », Revue française de pédagogie, 210 | 2021, 101-111.

Référence électronique

Julien Garric, « Mettre les élèves à la porte : étude compréhensive des effets de l’exclusion ponctuelle de cours sur la déviance scolaire », Revue française de pédagogie [En ligne], 210 | 2021, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 09 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/rfp/10123 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.10123

Haut de page

Auteur

Julien Garric

Aix-Marseille université, INSPÉ

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search