Navigation – Plan du site

AccueilNuméros215DossierUne conscience émancipée dans un ...

Dossier

Une conscience émancipée dans un corps maussade ? Quand une pédagogie engagée féministe fait face à un (dés)engagement étudiant

An emancipated consciousness inside a dull body. Stories of engaged pedagogy, disengagement and pledging
Vanina Mozziconacci
p. 71-83

Résumés

Cet article vise à confronter et à mesurer l’écart entre deux récits d’une même expérience de pédagogie critique féministe aux États-Unis : celle d’une professeure, bell hooks (Gloria Watkins), et celle de « son » étudiant, Gary Dauphin. Que se produit-il lorsque l’engagement enseignant et l’engagement étudiant entrent en conflit ? Je tenterai de répondre en analysant une divergence entre les discours des deux protagonistes : là où bell hooks souligne l’importance de la pratique de la liberté par la conscientisation, le rôle central de la « conscience critique et [de l’]engagement », Gary Dauphin, quant à lui, répète que ce sont les limites de son corps qui ont déterminé la situation, un corps « maussade », inerte et renonçant.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Introduction : bell hooks et Gary Dauphin
« S’engager » ou « gagner du terrain » ?
Contextes
« Gloria m’avait appris tout ce que je savais sur le fait d’avoir l’esprit critique, mais Gloria n’était pas l’un des miens »
De la marge au centre…
Conscientisation et corporéisation
Troisième texte, troisième voix, troisième choix
La cuisine de la recherche : rapiécer, ménager, ranger
Une épistémologie située pour une éducation située
Blanche, pas neutre
Conclusion : parvenir, étudier, militer

Aperçu du début du texte

Introduction : bell hooks et Gary Dauphin

Si la littérature sur les acteurs et les actrices qui promeuvent la pédagogie critique – au premier rang desquel.les les enseignant.es – est riche, le point de vue de celles et ceux qui en sont les « destinataires » tend à être relégué au second plan, que ce soit parce que les discours des étudiant.es et des élèves se trouvent « subsumés » dans le propos des éducateurs.rices, ou parce que ceux-ci sont tout simplement absents de nombreux récits d’expérience.

Le présent article porte sur une situation pour laquelle un croisement de perspectives est possible car il en existe deux comptes-rendus écrits distincts : celui d’un étudiant et celui d’une enseignante. Il s’agira de confronter deux descriptions d’une même expérience de pédagogie critique féministe aux États-Unis : celle d’une professeure, bell hooks (Gloria Watkins), et celle de « son » étudiant, Gary Dauphin. Pour ce faire, je mènerai une analyse conjointe de deux textes ; le premier (ho...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vanina Mozziconacci, « Une conscience émancipée dans un corps maussade ? Quand une pédagogie engagée féministe fait face à un (dés)engagement étudiant »Revue française de pédagogie, 215 | 2022, 71-83.

Référence électronique

Vanina Mozziconacci, « Une conscience émancipée dans un corps maussade ? Quand une pédagogie engagée féministe fait face à un (dés)engagement étudiant »Revue française de pédagogie [En ligne], 215 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 02 février 2023. URL : http://journals.openedition.org/rfp/11778 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.11778

Haut de page

Auteur

Vanina Mozziconacci

Université Paul Valéry Montpellier 3, laboratoire CRISES (EA 4424)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search