Navigation – Plan du site
Varia

La gouvernance par les résultats est-elle un mode de régulation de l’école légitime aux yeux des enseignants ? Une enquête qualitative dans 4 systèmes scolaires

Is results-based management a legitimate mode of school regulation in the eyes of teachers? A qualitative investigation in 4 school systems
Gonzague Yerly et Christian Maroy
p. 93-108

Résumés

L’objectif de cette contribution est d’interroger la manière dont les enseignants donnent sens aux politiques de gouvernance par les résultats. Quels types de légitimité (morale, pragmatique et cognitive) leur accordent-ils ou non ? Une analyse qualitative est menée sur le discours de 53 enseignants du primaire issus de 4 contextes éducatifs francophones distincts quant à leur politique de gouvernance par les résultats : en Suisse (N = 16), en Belgique (N = 12), au Québec (N = 11) et en Ontario (N = 14). Notre analyse identifie les nombreuses ambivalences des enseignants à l’égard des principes moraux qui justifient ces politiques, mais aussi des théories et présupposés cognitifs qui les sous-tendent et de leurs incidences concrètes sur leur travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Problématique et cadre théorique
Les enseignants face aux politiques de gouvernance par les résultats
Trois dimensions de la légitimité des politiques : cognitive, morale, pragmatique
Présentation des 4 contextes de l’étude
(1) Responsabilisation douce : des enseignants d’une zone d’inspection en Belgique et d’un canton en Suisse
(2) Reddition de comptes et responsabilisation réflexive : des écoles d’un conseil scolaire en Ontario
(3) Reddition de compte néo-bureaucratique : des écoles d’une commission scolaire au Québec
Méthodologie
Résultats
Ambivalences cognitives
Une politique utile pour le système surtout, mais lourde de pression pour les élèves
Une évaluation externe standardisée plus « objective », mais aussi productrice de biais et d’effets pervers
Les enseignants acceptent une « obligation de moyens », mais pas une « obligation de résultats »
Ambivalences morales
Des politiques ambiguës du point de vue de la justice scolaire
Les enjeux de la responsabilité professionnelle de l’enseignant
Ambivalences pragmatiques
Un rapport au métier intégrant le principe de performance… au prix d’une accentuation de la pression
Des bénéfices pour les pratiques des enseignants… mais limités
Discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

À l’image d’autres secteurs publics, la transformation des politiques éducatives suit depuis plusieurs décennies une orientation générale, celle de la « gouvernance par les résultats » (GR). Les systèmes éducatifs se dotent de nouveaux mécanismes et outils axés sur l’évaluation de la performance des élèves qui visent à « piloter » le système et à « réguler » les actions des professionnels sur le terrain, rendus responsables des résultats des élèves (Broadfoot, 2000 ; Maroy, 2013). Ces systèmes d’accountability basés sur les performances visent à responsabiliser écoles, directions et enseignants, non seulement sur les inputs ou les processus d’enseignement, mais surtout sur leurs outputs, c’est-à-dire sur leurs résultats.

Si ces réformes sont souvent défendues par les autorités politiques ou scolaires au nom d’une meilleure efficacité et/ou équité des systèmes, elles font l’objet de critiques des syndicats enseignants ou de chercheurs qui y voient la manifestation d’une pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gonzague Yerly et Christian Maroy, « La gouvernance par les résultats est-elle un mode de régulation de l’école légitime aux yeux des enseignants ? Une enquête qualitative dans 4 systèmes scolaires », Revue française de pédagogie, 198 | 2017, 93-108.

Référence électronique

Gonzague Yerly et Christian Maroy, « La gouvernance par les résultats est-elle un mode de régulation de l’école légitime aux yeux des enseignants ? Une enquête qualitative dans 4 systèmes scolaires », Revue française de pédagogie [En ligne], 198 | 2017, mis en ligne le 31 mars 2020, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rfp/5326 ; DOI : 10.4000/rfp.5326

Haut de page

Auteurs

Gonzague Yerly

Université et Haute École Pédagogique de Fribourg (Suisse), boursier du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS)

Christian Maroy

Université de Montréal (Crifpe) et Université catholique de Louvain (Girsef)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals