Navigation – Plan du site
Dossier

L’enseignement des langues étrangères sous la Troisième République : des disciplines en prise avec les relations internationales

The Teaching of Modern Languages in France from the 1870s to 1940: School Subjects at the Heart of International Relations
Jérémie Dubois
p. 23-37

Résumés

L’histoire de l’enseignement des langues étrangères en France met en lumière l’ambiguïté du rapport de la France au monde durant les années 1870 à 1940. La volonté de renforcer et de diversifier les langues enseignées en France, en particulier autour des années 1900-1902, s’accompagne d’efforts récurrents pour instrumentaliser l’enseignement des langues étrangères afin de peser dans les relations internationales. Les enseignants des différentes langues, comme l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol, l’arabe ou le russe, sont à la fois des enjeux et des acteurs dans les rapports entre la France et d’autres États.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les enjeux idéologiques et internationaux de l’enseignement des langues vivantes
La position dominée de l’enseignement des langues vivantes en France
Les nouveaux défenseurs des langues vivantes
Le destin croisé des langues vivantes, un enjeu du rapport de la France au monde ?
Les ambivalences de la place des étrangers dans l’enseignement des langues vivantes
Lecteurs et assistants de langues : entre innovation et marginalisation
La volonté récurrente de contourner les locuteurs natifs au profit d’acteurs nationaux
Les professeurs de langues vivantes et les relations internationales dans les années 1920 et 1930
Le rôle de l’APLV dans la construction de politiques publiques d’échanges de professeurs et d’élèves
Des initiatives régionales pour construire la paix par les langues
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Le champ de l’histoire de l’enseignement des langues vivantes en France à l’époque contemporaine a connu grâce aux travaux pionniers des années 1990 un important renouveau. Des recherches consacrées à l’histoire de l’enseignement de l’allemand ont débouché sur la construction d’un nouvel objet historiographique, portant sur la position et le statut des maîtres de langues comme intermédiaires culturels entre deux pays (Espagne, Lagier & Werner, 1991). La place de l’histoire des enseignants de langue dans l’élaboration de l’approche des « transferts culturels » par Michel Espagne et Michael Werner a donné une impulsion scientifique et une légitimité nouvelle à l’étude du milieu et de l’action de ces professeurs, en incitant à rechercher des liens entre l’espace des salles de classe et les enjeux sociaux, culturels, diplomatiques et politiques (Espagne & Werner, 1994). Ainsi, parallèlement aux travaux explorant l’histoire de la didactique des langues (Puren, 1988 ; Germain,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémie Dubois, « L’enseignement des langues étrangères sous la Troisième République : des disciplines en prise avec les relations internationales », Revue française de pédagogie, 199 | 2017, 23-37.

Référence électronique

Jérémie Dubois, « L’enseignement des langues étrangères sous la Troisième République : des disciplines en prise avec les relations internationales », Revue française de pédagogie [En ligne], 199 | avril-mai-juin 2017, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 17 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/rfp/6005 ; DOI : 10.4000/rfp.6005

Haut de page

Auteur

Jérémie Dubois

Université de Reims, laboratoire CERHiC (EA 2616)

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals