Navigation – Plan du site
Dossier

Les professeurs d’ENNA et leur rôle dans la structuration de la discipline « français » entre 1945 et 1960

ENNA Teachers and their role in the structuring of “French” as a school subject between 1945 and 1960
Maryse Lopez
p. 81-94

Résumés

Mises en place en 1945, en même temps que les centres d’apprentissage chargés de préparer au CAP des jeunes majoritairement issus des classes de fin d’études primaires, les écoles normales nationales d’apprentissage (ENNA) ont pour mission de former leurs futurs enseignants. Parmi les professeurs ayant en charge l’enseignement du français, quelques personnalités proches de la direction de l’Enseignement technique et partageant son projet éducatif et culturel émergent. L’approche qui croise histoire et didactique permet de saisir le rôle joué par ces enseignants dans la genèse de la discipline « français » entre 1945 et 1959, au moment où elle se donne pour finalité la formation des futurs travailleurs.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Les professeurs d’ENNA et le projet éducatif de formation de l’homme, du citoyen et du travailleur
Les ENNA : un cadre nouveau mais des pratiques héritées
Une petite nébuleuse réformatrice à la manœuvre
Penser un humanisme du travail
Former à l’enseignement du français dans les ENNA : un modèle mal stabilisé ?
Deux figures marquantes de la discipline « français » et leurs divergences : Auguste Dumeix et André Rougerie
Pratiques de formation en ENNA
Une dynamique de secondarisation initiée par le technique long ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

À la Libération, les centres de formation professionnelle créés sous Vichy se transforment en centres d’apprentissage rattachés à l’enseignement technique en 1949 (Troger, 1991). Ancêtres des actuels lycées professionnels, ces établissements viennent s’ajouter aux autres écoles de l’enseignement technique déjà existantes que sont les collèges techniques et les écoles nationales professionnelles (ENP). Ces centres ont pour mission de préparer en trois ans au certificat d’aptitude professionnelle (CAP) des élèves le plus souvent d’origine populaire et issus majoritairement des classes de fin d’études primaires et n’ayant pas pu accéder au collège technique. L’apparition de ces établissements dans le paysage scolaire ouvre la voie à une formation professionnelle scolarisée à grande échelle et conduit à distinguer l’enseignement technique court (les centres d’apprentissage) de l’enseignement technique long (les collèges techniques et les ENP). Elle s’accompagne de la création de cinq éc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maryse Lopez, « Les professeurs d’ENNA et leur rôle dans la structuration de la discipline « français » entre 1945 et 1960 », Revue française de pédagogie, 199 | 2017, 81-94.

Référence électronique

Maryse Lopez, « Les professeurs d’ENNA et leur rôle dans la structuration de la discipline « français » entre 1945 et 1960 », Revue française de pédagogie [En ligne], 199 | avril-mai-juin 2017, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rfp/6085 ; DOI : 10.4000/rfp.6085

Haut de page

Auteur

Maryse Lopez

Université de Cergy-Pontoise et ESPE de Versailles, laboratoire ÉMA (EA 4507)

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals