Navigation – Plan du site
Espaces, acteurs et supports de médiation

Quelles définitions du passeur en éducation ?

Various perspectives on knowledge brokers in education
Marie Gaussel, Anne-Françoise Gibert, Claire Joubaire et Olivier Rey
p. 35-39

Résumés

Cet article analyse l’histoire de l’usage du terme « passeur » en éducation, et met en lumière les différentes définitions de ce mot en France, en particulier en examinant ce qu’il doit au concept anglo-saxon de knowledge brokering. Il propose d’identifier trois compétences spécifiques au rôle de passeur : savoir identifier des travaux de recherche, savoir lire la complexité d’une situation éducative, et savoir discerner les recherches mobilisables pour répondre au caractère holistique d’une situation éducative. Enfin, il pose la question des structures pertinentes pour développer une culture de médiation, en prenant appui sur celles qui existent en dehors de la France.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Qu’est-ce que le knowledge brokering ?
Des brokers aux passeurs : une traduction qui demande à être précisée
Identifier les compétences spécifiques au rôle de passeur
Quelles structures pour développer une culture de médiation ?

Aperçu du début du texte

Une activité de médiation entre recherches et pratiques éducatives s’est développée depuis une quinzaine d’années au sein de l’INRP (Institut national de recherche pédagogique) puis de l’IFÉ (Institut français de l’Éducation), impulsée par une équipe de « veille scientifique » en éducation. Cette veille s’est rapidement éloignée des perspectives documentaires qui la caractérisaient à ses débuts en 2003 pour produire de façon régulière des synthèses thématiques de la littérature de recherche française et internationale, aujourd’hui connues sous le nom de « dossiers de veille de l’IFÉ ». Cette expérience de production et de diffusion de savoirs sur et pour l’éducation nous permet de nourrir des questionnements récurrents dans la communauté des chercheurs en éducation au niveau international. Dans quelle mesure les recherches en éducation peuvent-elles être capitalisées, restituées et diffusées ? Quelle peut être l’utilisation des connaissances dans le domaine éducatif, au sein d’une s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Gaussel, Anne-Françoise Gibert, Claire Joubaire et Olivier Rey, « Quelles définitions du passeur en éducation ? », Revue française de pédagogie, 201 | 2017, 35-39.

Référence électronique

Marie Gaussel, Anne-Françoise Gibert, Claire Joubaire et Olivier Rey, « Quelles définitions du passeur en éducation ? », Revue française de pédagogie [En ligne], 201 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 21 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rfp/7194 ; DOI : 10.4000/rfp.7194

Haut de page

Auteurs

Marie Gaussel

Institut français de l’Éducation, Veille & Analyses

Anne-Françoise Gibert

Institut français de l’Éducation, Veille & Analyses

Claire Joubaire

Institut français de l’Éducation, Veille & Analyses

Olivier Rey

Institut français de l’Éducation, Veille & Analyses

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals