Navigation – Plan du site
Varia

Autorité et pouvoir dans la classe

Authority and power in the classroom
Bernard André
p. 95-102

Résumés

S’il n’y a pas de situations sociales, fussent-elles pédagogiques, sans rapport de pouvoir, l’utilisation du mot pouvoir pour décrire l’action de l’enseignant fait controverse. Cependant, le refus de penser le pouvoir dans la classe peut contribuer à créer des situations propices aux abus de pouvoir de l’enseignant ou à des prises de pouvoir par des élèves, engendrant des affrontements stériles en termes d’apprentissage. Aborder les situations scolaires sous l’angle du pouvoir offre un intérêt particulier, celui de ne pas se centrer uniquement sur l’enseignant (l’autorité de l’enseignant, l’influence de l’enseignant), mais aussi d’analyser le pouvoir de l’élève sur le déroulement de la leçon ou de manière plus générale sur l’enseignant. Cette approche offre donc un surplus d’intelligibilité sur les situations scolaires qui nous paraît important.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Pouvoir ou autorité : faut-il choisir ?
Le mot « pouvoir », ce mal-aimé
La notion d’autorité insuffisante pour aborder la relation maître-élève
Fondement et caractéristiques du pouvoir
Les stratégies de pouvoir
Négociation et persuasion
L’imposition et la sanction
La séduction
Pouvoir et autorité
Une éthique incontournable
Le pouvoir des élèves
Travailler dans les conflits
Former les enseignants à un usage éthique du pouvoir
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

S’il n’y a pas de situations sociales, fussent-elles pédagogiques, sans rapport de pouvoir (Tardif & Lessard, 1999), l’utilisation du mot pouvoir pour décrire l’action de l’enseignant fait controverse. En effet, pour certains auteurs, le pouvoir s’oppose à l’autorité éducative, et son usage est à proscrire.

Nous avons cependant constaté que cette manière de voir peut créer des problèmes importants chez certains enseignants, d’une part par un déni de leur réalité, et d’autre part en les empêchant de penser la question du pouvoir dans la classe. Cet empêchement de penser crée des situations propices aux abus de pouvoir de l’enseignant ou des prises de pouvoir par des élèves, engendrant des affrontements stériles pour ce qui concerne les apprentissages.

Nous voulons montrer, au travers des réflexions qui suivent, qu’aider enseignants et futurs enseignants à conceptualiser la question du pouvoir et ses différentes facettes permet une reconnaissance des enseignants et de leur t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard André, « Autorité et pouvoir dans la classe », Revue française de pédagogie, 205 | 2018, 95-102.

Référence électronique

Bernard André, « Autorité et pouvoir dans la classe », Revue française de pédagogie [En ligne], 205 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 05 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/rfp/8696 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.8696

Haut de page

Auteur

Bernard André

Haute école pédagogique du canton de Vaud (Suisse)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals