Navigation – Plan du site

AccueilNuméros206DossierTravail, rapports sociaux, éducat...

Dossier

Travail, rapports sociaux, éducation en Europe. Esquisse historique de la chute de l’Empire à l’entre deux-guerres

Work, social relations and education in Europe. An historical outline from the fall of the Empire to the inter-war period
Viviane Isambert-Jamati
p. 27-35

Résumés

Selon l’auteure de ce texte publié en 1980, les transformations passées du système scolaire sont trop souvent ignorées des sociologues. Se basant sur des recherches récentes d’histoire de l’éducation, l’auteure nous présente d’abord la situation de l’éducation au début du xixe siècle (surtout en France). Par la suite, elle analyse les changements dans l’éducation, jusqu’à l’entre-deux-guerres, en tenant compte des transformations des divers pôles de l’activité économique, activité qui, avec l’industrialisation, requiert un personnel de plus en plus instruit, cependant pas « trop », sinon il pourrait mettre en question le système. Bien que l’auteure constate une amélioration du niveau d’instruction, elle remarque que chaque classe sociale a son propre réseau et qu’il y a peu de communication de l’un à l’autre. Enfin l’auteure analyse la situation de l’éducation dans les colonies où se révèle tout particulièrement le rapport étroit entre le fait éducatif, l’économie et la politique. Très diversifiées, les politiques scolaires coloniales n’ont peut-être eu en commun que de dénier toute valeur aux coutumes et croyances locales.

Haut de page

Notes de la rédaction

Publication d’origine dans : Sociologie et sociétés, 1980, no 12(1), p. 9-22. Nous remercions la revue et les Presses universitaires de Montréal de nous avoir autorisés à republier ce texte.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

I
II
III

Aperçu du début du texte

En 1815 toute une partie de l’Europe possédait, pour la première fois, les bases d’un système scolaire et non plus seulement une constellation d’établissements résultant d’initiatives non coordonnées. On a insisté sur les excès de la centralisation de ce système ; on aurait dû marquer aussi sa diffusion sur le territoire, Napoléon ayant conservé (et géographiquement étendu) certains traits des réalisations scolaires jacobines. Marquer aussi son caractère de classe : école bourgeoise fort bien mise en place, avec un contingent étroit mais régulier de bourses permettant le drainage de quelques éléments nouveaux à chaque génération ; école populaire, rurale et urbaine, instituée mais sans grands frais et à peine contrôlée.

Les transformations de ce système au cours du xixe siècle, puis jusqu’à la seconde guerre mondiale, sont trop souvent ignorées des sociologues qui s’intéressent à son état actuel et tendent à supposer de simples « traditions ». Or depuis une dizaine d’années sont appa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Viviane Isambert-Jamati, « Travail, rapports sociaux, éducation en Europe. Esquisse historique de la chute de l’Empire à l’entre deux-guerres », Revue française de pédagogie, 206 | 2020, 27-35.

Référence électronique

Viviane Isambert-Jamati, « Travail, rapports sociaux, éducation en Europe. Esquisse historique de la chute de l’Empire à l’entre deux-guerres », Revue française de pédagogie [En ligne], 206 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 27 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/rfp/8841 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.8841

Haut de page

Auteur

Viviane Isambert-Jamati

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search