Navigation – Plan du site

AccueilNuméros207DossierLes universitaires, combien de di...

Dossier

Les universitaires, combien de divisions ? Lignes de fracture et transformations de la profession académique en France depuis les années 1990

Academics, how many divisions? The fragmentation of the French academic profession since the 1990s
Julien Barrier et Emmanuelle Picard
p. 19-28

Résumés

Cet article revient sur les transformations de la profession universitaire en France depuis les années 1990, en mettant en évidence une tension structurelle au sein de ce groupe professionnel : alors qu’il s’est historiquement construit autour de l’idéal d’une communauté égalitaire, organisée par des règles uniformes à l’échelle nationale, il a été marqué par une fragmentation croissante au cours des trente dernières années. On a assisté à une recomposition des clivages disciplinaires, une différenciation accrue des conditions d’exercice du métier à l’échelle individuelle et, enfin, une nouvelle stratification des positions de pouvoir dans la profession. En conclusion, les débats engagés en 2019 autour de la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche témoignent d’une exacerbation de ces tensions.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Le poids des disciplines
Une différenciation des conditions d’exercice du métier d’universitaire
Une nouvelle stratification de la profession
Au-delà des clivages, une réaffirmation de l’unité de la profession ?

Aperçu du début du texte

Novembre 2019. Alors que s’ouvrent les débats sur la future Loi de programmation pluriannuelle pour la recherche (LPPR), le président-directeur général du CNRS Antoine Petit se déclare favorable à une loi « inégalitaire » et « darwinienne », déclenchant aussitôt de vives critiques : chercheurs et enseignants-chercheurs, syndicats, sociétés savantes, collectifs locaux et instances nationales sont alors nombreux à marquer leur opposition à un discours vantant la compétition et la différenciation comme ressorts essentiels de la profession académique. Ces réactions renvoient d’abord aux inquiétudes qui s’expriment depuis une dizaine d’années face à l’intensification de la concurrence et au manque de moyens pour la recherche. Mais elles sont aussi un puissant révélateur de la tension structurelle qui traverse historiquement la profession : bien qu’elle soit depuis longtemps marquée par de multiples clivages, ses membres restent très largement attachés à l’idéal d’une communauté égalitair...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Barrier et Emmanuelle Picard, « Les universitaires, combien de divisions ? Lignes de fracture et transformations de la profession académique en France depuis les années 1990 », Revue française de pédagogie, 207 | 2020, 19-28.

Référence électronique

Julien Barrier et Emmanuelle Picard, « Les universitaires, combien de divisions ? Lignes de fracture et transformations de la profession académique en France depuis les années 1990 », Revue française de pédagogie [En ligne], 207 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2024, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/rfp/9146 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rfp.9146

Haut de page

Auteurs

Julien Barrier

ENS de Lyon, UMR CNRS Triangle, LLE, IFÉ

Emmanuelle Picard

ENS de Lyon, UMR CNRS Triangle, LLE, IFÉ

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search