Navigation – Plan du site

AccueilNuméros26ParutionsRobert Pascal (dir). La ville en ...

Parutions

Robert Pascal (dir). La ville en planches : bande-dessinée et mondes urbains

Paris, Hermann, 2021
Éric Dacheux
Référence(s) :

Robert Pascal (dir). La ville en planches : Bande-dessinée et mondes urbains. Paris, Hermann, 2021. ISBN : 979-10-370-0836-7 Prix : 27 €

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif explore les relations entre la ville et la BD. C’est un ouvrage pluridisciplinaire qui, sous la houlette érudite de Pascal Robert, rassemble des chercheurs de disciplines différentes (sciences de l’information et de la communication, sémiologie, histoire) et des architectes. Ce regard croisé est nécessaire car, comme l’indique Pascal Robert : « ce livre porte moins sur la représentation de la ville en bande dessinée qu’il ne s’interroge sur leur relation » (p. 5). Il s’agit, en effet, de comprendre comment la BD aide à étudier les dynamiques spatiales des villes et, à l’inverse, d’analyser comment la mise en scène de la ville contribue à la dynamique narrative de certaines BD. Outre cette ambition forte, l’ouvrage présente l’originalité de revendiquer une posture intellectuelle (depuis longtemps défendue par Pascal Robert) qui ne cherche pas à faire parler la BD, mais à l’écouter : « Nous n’avons pas de leçon à donner à la bande dessinée. Nous n’avons nulle envie de nous comporter comme détenteur d’un savoir qui saurait faire parler la bande dessinée. Tout au contraire, de manière différente, nous sommes tous à son écoute » (p. 6).

2L’ouvrage se décompose en deux parties de deux sections chacune. Dans la première partie nommée « l’exploration de l’urbain ou le jeu des cadres », la section I s’intéresse à la ville comme étant le lieu par excellence de l’aménagement spatial. Le premier chapitre, rédigé par Julia Bonaccorsi, explore les relations entre photos et BD pour saisir l’essence d’une favela brésilienne, tandis que le second chapitre, écrit par Nancy Ottaviano, rend compte de l’utilisation de la BD comme outil de médiation dans deux projets d’aménagement urbain. La section II, quant à elle, se penche sur les différentes façons dont la ville nourrit la narration de certaines BD. Dans cette perspective, le chapitre 3, signé par Aymeric Landot, s’attache à décrire les liens entre villes américaines (réelles comme New York ou imaginaires comme Gotham) et super-héros des comics, alors que le chapitre 4, sous la plume de Pascal Robert, étudie la ville comme « décor-actant » dans la BD franco-belge. La seconde partie est composée de la même manière. Derrière son titre énigmatique - « L’exploration des interstices ou le jeu des décalages » - il s’agit de comprendre la logique de fonctionnement d’un médium multi cadre qui « transforme le temps en espace » (p. 108). Pour ce faire, la section I vise à expliquer comment la BD révèle au lecteur l’incommunication liée aux lieux et à la complexité de l’architecture de notre esprit. C’est pourquoi, le chapitre 5, de Philippe Paolucci, dissèque une BD numérique (Anne Frank au pays du manga) pour étudier les ressorts d’une incommunication culturelle liée aux espaces urbains traversés par les personnages. De son côté, le chapitre 6, analyse, à travers les commentaires de Magali Boudissa sur l’ouvrage 3 secondes de Marc-Antoine Mathieu, comment un auteur « questionne l’architecture de notre esprit, par l’architecture de la bande dessinée et l’architecture de la ville représentée » (p. 127). Enfin, la section II de cette seconde partie, analyse les logiques de la marge qui travaillent, à la fois, la ville et le neuvième art. Dans cet esprit, Jean-Michel Rampon, dans le chapitre sept, montre comment Will Eisner, considéré comme le père du roman graphique, utilise la case comme fenêtre sur la ville et, inversement, use de la fenêtre d’un immeuble pour interroger la fonction de la case en BD. Dans l’ultime chapitre, Magali Toro, en architecte, explore de manière érudite, les rôles narratifs de la marge entre les cases, mais aussi au sein des cases.

3On l’aura compris, il s’agit d’un ouvrage de recherche exigeant et pointu pour un public averti et motivé. Un bel ouvrage qui plus est, avec de nombreuses illustrations et extraits de planche. Une invitation à faire un pas de côté pour comprendre la ville et la BD à laquelle il est très enrichissant de répondre favorablement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Dacheux, « Robert Pascal (dir). La ville en planches : bande-dessinée et mondes urbains »Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 26 | 2023, mis en ligne le 01 mai 2023, consulté le 20 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/14510

Haut de page

Auteur

Éric Dacheux

Éric Dacheux est Professeur des universités en SIC, responsable de l’axe “Communication, innovation sociale et ESS” de l’EA4647, Clermont Auvergne université.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search