Navigation – Plan du site
Parutions

CHOQUET Isabelle, MEYER Vincent, VIDAL Geneviève, 2017. Transition digitale, handicaps et travail social

Bordeaux : Les Études Hospitalières Édition. ISBN 9782848747033, 30,00 €
Eloria Vigouroux-Zugasti
Référence(s) :

Vincent MEYER, Isabelle CHOQUET et Geneviève VIDAL, 2017. Transition digitale, handicaps et travail social. Bordeaux : Les Études Hospitalières Édition. ISBN 9782848747033, 30,00 €

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif, dirigé par Vincent Meyer, propose d’aborder la question de la transition numérique, en l’appliquant à des contextes particuliers : ceux du handicap et du travail social, aussi bien pour ce qui concerne les personnes en situation de handicap, notamment dans leur vie privée quotidienne, que pour ce qui concerne le personnel des établissements sociaux. Les auteurs, issus de plusieurs domaines (SIC, psychologie, entrepreneuriat, génie informatique, droit, etc.), interrogent la pertinence des formes et des objectifs actuels des technologies numériques, appliquées aux contextes décrits ci-dessus. Cet ouvrage est d’autant plus ad hoc qu’il s’insère dans des conditions d’innovations sociales et technologiques ne prenant pas toujours en compte la capacité d’accessibilité des publics en situation de handicap.

2Ce recueil effectue un examen critique de la question, en proposant des angles d’approches peu abordés habituellement. Loin d’encourager une innovation technologique débridée, les auteurs mettent en perspective les dispositifs actuels, afin d’en révéler les enjeux et les limites. Dans un monde en pleine transition digitale, les technologies numériques peuvent apporter de nouvelles opportunités d’accompagnement, ainsi que de nouvelles formes de relations à l’autre pour les personnes en situation de handicap, de vulnérabilité, de fragilité. Elles interpellent néanmoins sur leurs capacités éthiques, sociales et humaines à accompagner ce public.

3L’ouvrage est particulièrement accessible, même aux lecteurs n’étant pas spécialisés dans le domaine. L’écriture est fluide, les articles bien structurés et cohérents, de sorte que le lecteur peut se laisser porter par les différentes approches proposées, qu’il soit chercheur ou professionnel. Les termes et les concepts pouvant poser problèmes aux néophytes (datafication, enclosure, disclosure, post-handicap, etc.) font l’objet d’une clarification concise. Les auteurs spécifient que le recueil s’adresse principalement aux professionnels du domaine du handicap (entrepreneurs, décideurs, étudiants, etc.). Il reste, malgré tout, particulièrement pertinent et intéressant pour les non-professionnels engagés auprès des usagers handicapés (aidants, familles, bénévoles, etc.), en répondant à certaines préoccupations liées à la prise en charge des handicaps par les technologies numériques.

4D’une part, l’ouvrage aborde des concepts généraux et théoriques. Fidelia Ibekwe-SanJuan, par exemple, aborde la notion de datafication. Il s’agit, dans cet article, de mettre en perspective l’application des méthodologies des sciences naturelles au domaine des sciences humaines et sociales (exploration de bases de données, utilisation d’algorithmes, etc.), que l’auteure estime inadéquates dans ce domaine. Ce thème de la donnée est prolongé par Lise Vieira, avec une étude de la gestion de données sur les réseaux sociaux par les utilisateurs. En dernier exemple de conceptualisation, nous souhaitons évoquer la contribution de Maudy Piot. Cette dernière développe une argumentation riche et pertinente sur l’adaptation des dispositifs aux différents handicaps des usagers. L’ensemble des contributions conceptualisantes ouvrent des perspectives en SHS particulièrement prometteuses. Ces dernières s’intègrent dans un contexte d’amélioration de l’expérience numérique, aussi bien pour les usagers que les personnes les accompagnant au quotidien.

5D’autre part, l’ouvrage s’intéresse à des sujets plus précis, à travers la présentation de projets ou d’outils déjà mis en place pour l’accompagnement des handicaps. Sont ainsi évoqués, par exemple, le projet de serious game pour l’apprentissage des enfants handicapés moteurs (Rejeb, Abellard et Abellard) et le projet TACO, « tableau numérique d’aide à la communication » (Exertier & al.). Ces exemples concrets sont complétés par des approches contextualisées, notamment en matière d’éducation (Vanmecq) et de coéducation (Carton). Ces apports sur l’usage de la technologie, dans son environnement pratique, tendent à mettre en perspective les notions d’utilité et d’accessibilité, qui constituent les fondements de l’ouvrage.

6En conclusion, le recueil apporte un regard tout à fait éclairant sur le rôle protéiforme des technologies numériques, mais également sur leurs enjeux, leurs risques et leurs limites. Si la question est abordée, notamment dans les médias, de manière superficielle, le collectif lui donne ici une réelle profondeur et amène le lecteur à s’interroger sur le fondement même des dimensions sociales, éducatives et thérapeutiques des technologies numériques. L’intérêt de cet ouvrage est tout à fait pertinent, dans le contexte de transition digitale actuel, lequel tend à bousculer les idées classiques de sociabilité et de prise en charge des personnes vulnérables.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eloria Vigouroux-Zugasti, « CHOQUET Isabelle, MEYER Vincent, VIDAL Geneviève, 2017. Transition digitale, handicaps et travail social », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 13 | 2018, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/3569

Haut de page

Auteur

Eloria Vigouroux-Zugasti

Eloria Vigouroux-Zugasti est docteure en sciences de l’information et de la communication et chercheure associée au laboratoire MICA (EA 4426). Spécialisée dans l’étude des usages numériques, notamment dans leur appropriation par les retraités, elle s’intéresse également aux questions de littératie informationnelle/digitale de santé ainsi qu’aux questions alliant lien social et sciences de l’information et de la communication. Courriel : eloria.vigouroux-zugasti@u-bordeaux-montaigne.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page