Navigation – Plan du site

AccueilPrésentationLa revue

La revue

Bref historique

Fondée en 1913 par le géographe français Raoul Blanchard, la Revue de géographie alpine est publiée depuis 2003 simultanément en français et anglais. Ouverte depuis sa création aux disciplines voisines de la géographie, elle est spécialisée dans l’étude des espaces montagnards. À partir de 1968, elle est est gérée par l’Association de géographie alpine, liée à l’Institut de géographie alpine et hébergée par l’Université Joseph Fourrier (Grenoble). En juin 2004, devenue la Revue de géographie alpine/Journal of Alpine research, elle publie en français et en anglais des articles scientifiques inédits concernant les problématiques territoriales et environnementales sur l’Arc alpin et les montagnes d’Europe ; les autres montagnes du monde peuvent prendre place dans des numéros thématiques à orientation comparative. Toutes les sciences sociales sont invitées à la réflexion (géographie, histoire, sociologie, anthropologie, géopolitique etc.) problématisée autour des espaces de type alpins.

À partir de 2013, année de son centenaire, la revue, qui se nomme désormais Journal of Alpine research|Revue de géographie alpine, ouvre encore davantage la pensée francophone au monde : les articles seront désormais publiés en deux langues. Une version en anglais, incontournable pour la diffusion des idées ; une autre version dans l’une des langues alpines : français, allemand, italien ; ainsi qu’en espagnol.

Ligne éditoriale et procédure d’évaluation

Ligne éditoriale

Le Journal of Alpine Research|Revue de Géographie alpine est une revue internationale et pluridisciplinaire ; elle publie dans une des langues alpines (français, allemand, italien), en espagnol et toujours aussi en anglais des articles scientifiques inédits concernant les problématiques territoriales et environnementales sur l’Arc alpin et les montagnes d’Europe ; les autres montagnes du monde peuvent prendre place dans des numéros thématiques à orientation comparative.

Le comité de rédaction, international et pluridisciplinaire, veille à la qualité scientifique et au caractère novateur et inédit des publications.

Le Journal of Alpine Research|Revue de Géographie alpine est la propriété de l’Association pour la Diffusion de la Recherche Alpine.

Le Journal of Alpine Research|Revue de Géographie alpine est co-édité avec UGA Éditions.

Cette ligne éditoriale est définie en cohérence avec la revue Mountain Research and Development, qui publie des articles concernant les « montagnes du Sud » et selon une optique plus appliquée.

Le Journal of Alpine Research|Revue de Géographie alpine est l’organe de diffusion scientifique principal de la Convention Alpine.

La revue est depuis longtemps indexée sur les bases bibliographiques associées à l’INIST, en France et à l’étranger.

L’intégralité des archives de la revue, dont la publication a été ininterrompue depuis 1913, est disponible gratuitement sur le site de la RGA et sur Persée (lien direct sur le site).

Procédure d’évaluation

L’article est en premier lieu étudié par le comité de rédaction (dans le cas d’un article spontané) et/ou les responsables de dossiers thématiques (dans le cas d’un article intégré à un dossier), ainsi que les codirectrices qui jugent de sa conformité à la politique éditoriale, de son intérêt scientifique et de son format.

Les articles dépassant le seuil de 30 000 signes sont immédiatement renvoyés à leur auteur.

Si le texte est accepté en première lecture, il est expertisé de manière anonyme par au moins deux lecteurs critiques choisis par le Comité de rédaction et/ou les responsables de dossiers thématiques. Dans la mesure du possible, les lecteurs critiques sont extérieurs au comité de rédaction et extérieurs à l’institution de rattachement de l’auteur. Hors volonté contraire (cf. plus loin les possibilités de rencontre directe entre relecteurs et auteur·es), l’anonymat, tant de l’auteur que des expert·es, est préservé pendant toute la durée de l’évaluation.

Les lecteurs critiques disposent d’une grille précise d’évaluation (ce fichier est en annexe ci-dessous) ; il leur est demandé en outre de rédiger un avis global sur le texte et, s’ils le souhaitent, d’annoter le texte.

Les lecteurs critiques peuvent demander le rejet du texte, le rejet du texte avec proposition de nouvelle soumission, des modifications majeures (avec demande de relecture ou non), des modifications mineures, ou une acceptation immédiate à publication.

Les lecteurs critiques peuvent proposer à la revue de transmettre leur nom aux auteur·es. Si l’auteur en est d’accord, la revue peut alors mettre en lien lecteurs critiques et auteur·es pour permettre des échanges directs entre pairs, dans une perspective bienveillante et constructive.

Si les avis des expert·es sont contradictoires, le comité de rédaction et/ou les responsables de dossiers thématiques, accompagnés de la codirection se réservent la possibilité de solliciter un·e expert·e supplémentaire. En dernier lieu, le comité de rédaction décide du rejet définitif ou de l’acceptation de l’article.

Après réception des avis des expert·es, les membres du comité de rédaction et/oules responsables de dossier, accompagnés de la codirection en rédigent une synthèse de ces avis, qui est envoyée à l’auteur par la rédaction. Des révisions importantes peuvent alors être demandées. Le comité de rédaction et/ou les responsables de dossiers thématiques se réservent le droit de refuser le texte final si les révisions demandées n’ont pas été mises en œuvre.

Principes déontologiques

Le comité de rédaction souhaite affirmer quelques règles de déontologie sur lesquels il se veut particulièrement vigilant et exigeant :

  • vigilance face au plagiat ou aux publications multiples ;

  • hors volonté contraire, respect de l’anonymat intégral de l’auteur et des évaluateurs pendant tout le processus d’évaluation ;

  • exigence de qualité rédactionnelle ;

  • pluralisme, ouverture, curiosité, rigueur dans le choix des thèmes ;

  • exigence scientifique.

Mentorat

Pourquoi le mentorat au JAR|RGA ?

Journal of Alpine Research | Revue de Géographie Alpine (JAR/RGA) souhaite participer à la diffusion d’une recherche de qualité, ouverte et gratuite. Elle est attachée à l’autonomie, à la pluralité et la dimension collective dans la recherche publique. 

Dans cet esprit, Journal of Alpine Research | Revue de Géographie Alpine souhaite proposer aux auteur·es intéressé·es un dispositif d’accompagnement dans le processus de publication. Il consiste à conseiller et soutenir les auteur·es, notamment les moins expérimenté·es, en proposant l’appui d’un·e mentor·e durant le processus de rédaction. Ce processus doit permettre de renforcer l’équité entre les chercheur·es, quel que soit leur niveau d’expérience ou de formation à l’écriture scientifique, afin de promouvoir des articles venant d’horizons variés et proposant des éclairages scientifiques de qualité sur les territoires de montagne. 

Comment fonctionne ce dispositif et comment en bénéficier ?

1. Les auteur·es qui souhaitent bénéficier de ce programme doivent fournir une proposition d’article (sous forme de résumé long d’environ 1000 mots ou de première version d’article) comportant les éléments suivants :

  • une explicitation de la pertinence de l’article par rapport aux objectifs du JAR|RGA ; 

  • une introduction qui motive l’article et expose la question de recherche ; 

  • un bref état de l’art permettant de situer le document proposé dans la littérature pertinente ;

  • une méthodologie (étude de cas / terrains, méthode de récolte et d’analyse des données) ;

  • les résultats ou résultats préliminaires ;

  • des éléments de discussion et/ou de conclusion.

Ce dispositif d’accompagnement peut être également proposé à certain.es auteur.es lors de la réception d’article dans le cadre d’appel thématique ou varia. 

2. Journal of Alpine Research | Revue de Géographie Alpine s’efforce de répondre à la demande en fonction de la disponibilité des mentor·es.

3. Le/la mentor·e accompagne l’auteur·e dans la réalisation de l’article pendant une période de 1 à 3 mois (maximum) et avec 2 ou 3 allers retours maximum.  Le mentorat peut revêtir différentes formes, suivant les besoins identifiés : échanges par courriel ou oraux, sur les méthodes, la revue de littérature, le recul par rapport à l’avancement de la réflexion, etc.

4. À l’issue du mentorat, l’article est finalisé et soumis à la revue par l’auteur·e et suit la procédure d’évaluation de la revue.

Journal of Alpine Research | Revue de Géographie s’engage uniquement à accompagner les auteur·es dans leur démarche de soumission d’article. Elle ne s’engage en aucun cas à publier les articles faisant l’objet d’un mentorat.

En cas de publication, l’auteur·e s’engage à nommer le mentor·e dans les remerciements de son article. La revue publie un comité de mentor·e annuel. 

Qu’est-ce que ce dispositif apporte aux auteur·es ?

Il s’agit d’un dispositif visant à favoriser la connaissance de la revue et ses exigences quant à la publication scientifique. Il ne se substitue pas aux formations dispensées sur l’écriture et la communication scientifique, par exemple celles proposées par certaines écoles doctorales. 

Quelques références méthodologiques conseillées à lire au préalable

- Garnier S. & Savage A.D., 2018.– Rédiger un texte académique en français : règles grammaticales, règles d’usage, exercices d’entraînement corrigés, Paris, Éditions Ophrys.

- Lindsay, D., Poindron, P., 2011.– Guide de rédaction scientifique. Versailles, Éditions Quæ. DOI :https://doi.org/10.3917/quae.linds.2011.01

- Livian Y.-F. & Laurini R., 2018.– Réussir son mémoire de master ou sa thèse : guide pour les étudiants étrangers, Meylan, Campus ouvert. 

Contact : Olivier Vallade et Marie-Christine Fourny

Référencement

La revue est intégrée dans les systèmes d’informations suivants: 

Library of Congress, revues.org, EDS et Atoz d’Ebsco, 360 Core de Serials Solutions, SFX et Primo Central d’Exlibris, Summon de Proques.

Elle est référencée par l’AERES, le Web Of Science, Scopus, DOAJ.

Motion du comité éditorial contre les orientations du projet de loi sur la programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR)

La France connait actuellement un mouvement social contre les orientations portées par les trois rapports préparatoires au projet de loi sur la programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), conçus sans prise en compte des avis pourtant clairement exprimés par la communauté scientifique.

La revue est concernée par ce mouvement du fait de ses liens étroits avec la France, par une partie de ses membres de comité de rédaction, son équipe de direction et une majorité de ses financements. Mais si cette actualité touche aujourd’hui le monde académique français, il fait écho à des mouvements passés et actuels touchant la communauté scientifique internationale. C’est ainsi aussi en tant que revue internationale plurilingue que la JAR/RGA, au travers de ses membres, signifie son inquiétude auprès de ses lectrices, lecteurs, contributrices et contributeurs sur cette évolution de la recherche internationale.

Ces orientations participent d’un processus en cours de marchandisation et « d’élitisation » de la recherche, avec la mise en concurrence des chercheur·es et des établissements universitaires.

Les membres du comité de rédaction de la JAR/RGA réaffirment leur attachement à l’autonomie, la pluralité et la dimension collective dans la recherche publique.

Ils expriment leur volonté de participer à la diffusion d’une recherche de qualité, ouverte et gratuite. Ces valeurs se reflètent dans le choix opéré depuis dix ans d’héberger la revue dans OpenEdition.

  • Logo UGA Édtions
  • Logo Labex ITTEM
  • Logo ISCAR
  • Logo INRAE
  • Logo Institut de géographie alpine
  • Logo Pacte
  • Logo MSH-Alpes
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search