Navigation – Plan du site

AccueilDossiers110-2Les filières de l’élevage dans le...

Les filières de l’élevage dans les relations entre métropole et montagne – le cas de Grenoble

Jean-Baptiste Grison, Bernard Pecqueur, Claire Delfosse et Pierre Le Gall
Traduction(s) :
Livestock Farming in Relations between Urban Districts and the Mountains – The Case Of Grenoble [en]

Résumés

Cet article s’intéresse à la manière dont les filières agroalimentaires de montagne périurbaine sont en lien avec la métropole, à partir du cas de Grenoble et des massifs de l’Isère qui encadrent la ville. Dans un premier temps, une lecture historique permet de mettre en évidence l’évolution, sur le temps long, des relations entre l’élevage et la ville, avec le passage d’un contexte de pression sur l’approvisionnement de celle-ci en produits frais (particulièrement le lait), à une dé-territorialisation progressive des filières et, plus récemment, des évolutions favorisant de plus en plus les filières locales. Cette recomposition est analysée, en deuxième partie, en observant les rôles des acteurs à différents niveaux de la vie des produits, de l’agriculteur au consommateur. On montre ainsi que les agriculteurs de la montagne périurbaine ont considérablement changé leurs modèles de production pour s’adapter aux nouvelles demandes de la ville proche. Dans une troisième partie, nous proposons une lecture géographique de ces relations ville-montagne par l’élevage, dans laquelle nous montrons que les massifs entourant Grenoble n’ont pas tous la même relation avec la ville. En conclusion, nous affirmons que les relations entre élevage de montagne et métropole s’inscrivent dans l’interterritorialité, mais aussi qu’elle permet l’émergence de modèles agricoles et de circuits agroalimentaires spécifiques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2023.

Plan

Introduction
Les transitions alimentaires de l’élevage entre ville et montagne : une lecture historique
La création de la « banlieue alimentaire » de Grenoble et ses difficultés d’approvisionnement en lait de consommation 
Une rupture progressive dans les flux d’approvisionnement entre la ville et la montagne
Des premières réflexions sur l’agriculture périurbaine grenobloise à la valorisation des complémentarités ville-agriculture et ville-montagne
De la production à la consommation, un élevage « relocalisé » entre montagne et métropole 
La relocalisation des circuits alimentaires de l’élevage : des intermédiaires de mieux en mieux structurés en faveur d’une consommation locale
Une implication grandissante et multiscalaire des collectivités
Une concentration importante de magasins de producteurs, combinée à la croissance de la vente directe
Des intermédiaires de plus en plus tournés vers la vente de produits locaux
La transition alimentaire à l’échelle des exploitations : des profils variés, mais un rapport à la ville de plus en plus marqué
La double (ou pluri-) activité
La transformation et la vente au sein de l’exploitation (intégration verticale de la chaîne de valeurs)
L’hybridation entre production alimentaire et pratiques de loisirs (visites de ferme, élevage équin)
Les dynamiques spatiales des filières territorialisées : une proximité à géométrie variable
Des circuits courts de mieux en mieux ancrés dans les franges urbaines et le grand sud grenoblois
Des filières solidement installées dans le Vercors et les collines du nord Isère
Une relance plus timide sur les franges orientales
Aux franges de l’agglomération : le poids de la double activité
Discussion et conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les nouvelles dynamiques territoriales associées aux filières agroalimentaires, stimulées par le regain d’intérêt pour le « consommer local » ne sont plus à démontrer. Dans ce cadre, le poids du local dans l’alimentation des villes retrouve une certaine importance, mais pose la question de ce que l’on peut qualifier de « local ». À l’évidence, la relation de producteur à consommateur, entre zone de production et zone de consommation peut être considérée, dans le cadre d’une croissance des filières de proximité, comme la marque de relations interterritoriales de forte intensité entre la ville et ses périphéries productives (Baysse-Lainé, 2017). Ces relations interterritoriales s’inscrivent dans des écosystèmes agroalimentaires intégrant les fonctions de la production à la consommation. L’articulation de ces fonctions renvoie à la notion de « systèmes alimentaires » telle que définie dès les années 1990 par Louis Malassis : « façon dont les hommes s’organisent dans l’espac...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Baptiste Grison, Bernard Pecqueur, Claire Delfosse et Pierre Le Gall, « Les filières de l’élevage dans les relations entre métropole et montagne – le cas de Grenoble »Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine [En ligne], 110-2 | 2022, mis en ligne le 31 décembre 2023, consulté le 28 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/rga/10899 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rga.10899

Haut de page

Auteurs

Jean-Baptiste Grison

Labex ITTEM, Univ. Grenoble Alpes, CNRS, Sciences Po Grenoble

Articles du même auteur

Bernard Pecqueur

Univ. Grenoble Alpes, CNRS, Sciences Po Grenoble, Pacte

Claire Delfosse

Université Lumière Lyon 2, Laboratoire d’études rurales (LER)

Articles du même auteur

Pierre Le Gall

Laboratoire d’études rurales (LER)

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo UGA Édtions
  • Logo Labex ITTEM
  • Logo ISCAR
  • Logo INRAE
  • Logo Institut de géographie alpine
  • Logo Pacte
  • Logo MSH-Alpes
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search