Navigation – Plan du site

Semper en version française : traductions et interprétations dans la seconde moitié du xixe siècle

Estelle Thibault
p. 187-206

Résumés

Comment s’est opérée la diffusion des théories de Gottfried Semper dans la France du xixe siècle ? Si les traductions proprement dites sont rares, de nombreux comptes rendus, extraits, paraphrases et commentaires de ses ouvrages circulent et en transforment le contenu textuel comme l’iconographie. En identifiant les auteurs et les destinataires de ces versions, ainsi que les débats dans lesquels elles s’insèrent, cet article tente de mieux comprendre comment s’interprète en français la pensée de l’architecte allemand. Postérieurement au débat sur la polychromie, deux épisodes de la réception de Semper peuvent être caractérisés. Premièrement, autour de Marie d’Agoult, dans le milieu intellectuel républicain du Second Empire se fabrique un premier horizon d’attente de Der Stil, avant même que l’ouvrage ne soit achevé, favorisant l’assimilation de ses idées par la critique artistique. Une seconde séquence s’ouvre autour de 1885 dans la presse architecturale, avec le concours de Lawrence Harvey, un ancien élève résidant à Londres, et de Hans Semper. Déplacées dans l’espace culturel français en passant par la Suisse, l’Angleterre et l’Autriche, les idées de Semper s’adaptent au contexte politique et artistique.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Marie d’Agoult et Claire de Charnacé : esthétique et critique d’art
De Paul Challemel-Lacour à Charles Blanc : lois et signification symbolique de la parure
Louis de Ronchaud : la tapisserie dans l’Antiquité
Paris par Zurich, Londres et Vienne : Lawrence Harvey et Hans Semper

Aperçu du texte

Comment s’est opérée la diffusion des théories de Gottfried Semper dans la France du xixe siècle ? Étant donné que les traductions et recherches sur Semper en anglais ont, ces dernières décennies, précédé celles effectuées en langue française, la réception de ses idées hors du monde germanophone est aujourd’hui mieux connue pour ce qui concerne le milieu architectural anglo-américain. Le rôle qu’a joué l’environnement artistique et scientifique français dans la formation intellectuelle de Semper invite pourtant à reconsidérer l’importation ultérieure de ses idées vers l’espace culturel francophone. Le fait que l’architecte allemand et ses homologues français partagent un certain nombre de références peut en effet apparaître comme une condition favorable à la discussion de ses idées. L’aspect le mieux cerné concerne la réception française de l’essai de 1834 sur la polychromie, objet d’un compte rendu très critique par Désiré Raoul-Rochette. Mais bien que les premiers écrits de Semper...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Estelle Thibault, « Semper en version française : traductions et interprétations dans la seconde moitié du xixe siècle », Revue germanique internationale, 26 | 2017, 187-206.

Référence électronique

Estelle Thibault, « Semper en version française : traductions et interprétations dans la seconde moitié du xixe siècle », Revue germanique internationale [En ligne], 26 | 2017, mis en ligne le 27 décembre 2020, consulté le 18 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rgi/1693 ; DOI : 10.4000/rgi.1693

Haut de page

Auteur

Estelle Thibault

Estelle Thibault est historienne de l’art, elle enseigne à l’école nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville et dirige l’équipe de recherche IPRAUS (UMB AUSser 3329).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • OpenEdition Journals