Navigation – Plan du site
Articles

La Mélancolie et Saturne : un projet collectif au long cours de la bibliothèque Warburg

Philippe Despoix
p. 159-181

Résumés

Cette étude expose les stades successifs du projet collectif de la Bibliothèque Warburg autour des représentations de Saturne comme sombre génie de la mélancolie. Elle s'intéresse aux publications subséquentes à la conférence d'Aby Warburg de 1913 sur la « Migration des images planétaires » se terminant sur la célèbre gravure Melencolia I : depuis le volume Dürers „Melencolia I”, signé en 1923 par Erwin Panofsky et Fritz Saxl, jusqu'au texte en anglais désormais classique des mêmes auteurs associés à Raymond Klibansky paru tardivement en 1964 sous le titre Saturn and Melancholy, et aux éditions françaises et allemandes finalement publiées par Klibansky en 1989/90. Le chaînon manquant dans cette complexe histoire d’édition, Melancholie und Saturn, prêt en allemand dès 1939, est ici pris pour la première fois en considération.

Haut de page

Notes de l’auteur

Une version en anglais de ce texte paraît simultanément dans Raymond Klibansky and the Warburg Library Network: Intellectual Peregrinations from Hamburg to London and Montreal, Philippe Despoix, Jillian Tomm (eds.), Montreal-Kingston, McGill-Queen’s University Press, 2018, p. 236-268.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

L’impulsion de Warburg : la migration des images des planètes (1913)
Saxl et Panofsky : Dürers “Melencolia I” (1923)
La seconde édition : redéfinitions et controverses (1926‑1939)
La pièce manquante : Melancholie und Saturn (1939)
Délais et reports (1945‑1964)

Aperçu du texte

The Melencolia is a cursed business from beginning to end.

Dans sa préface au monumental Saturne et la Mélancolie publiée en 1964, qu’il cosigne avec Erwin Panofsky, Raymond Klibansky écrivait : « From the remote times when events in the world of man were first held to be linked with the stars, Saturn was thought to retard any undertaking connected with him. No doubt the ancients would have found ample evidence of his sluggish influence in the fate of this book ». Klibansky faisait ici allusion au long report du projet d’une deuxième édition augmentée de l’étude Dürers “Melencolia I” signée en 1923 par Fritz Saxl et Panofsky. Ce délai de plus d’un tiers de siècle témoigne non seulement de l’histoire d’un long travail collectif, mais aussi des vicissitudes qu’ont connues la bibliothèque puis l’Institut Warburg jusqu’à la fin de la deuxième Guerre mondiale : montée du nazisme en Allemagne, déménagement à Londres, guerre, exil et dispersion de nombre de ses collaborateurs. Nous savons m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Despoix, « La Mélancolie et Saturne : un projet collectif au long cours de la bibliothèque Warburg », Revue germanique internationale, 28 | 2018, 159-181.

Référence électronique

Philippe Despoix, « La Mélancolie et Saturne : un projet collectif au long cours de la bibliothèque Warburg », Revue germanique internationale [En ligne], 28 | 2018, mis en ligne le 27 décembre 2021, consulté le 18 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rgi/1986 ; DOI : 10.4000/rgi.1986

Haut de page

Auteur

Philippe Despoix

Professeur de littérature comparée, Université de Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • OpenEdition Journals