Navigation – Plan du site

AccueilNuméros35

35 | 2022
Wilhelm Wundt et la naissance de l’anthropologie

Sous la direction de Michel Espagne et Annika Haß
Wilhelm Wundt et la naissance de l’anthropologie
Informations sur cette image
ISBN 978-2-271-14041-8

Professeur de psychologie à l’université de Leipzig, Wilhelm Wundt (1832-1920) n’a pas seulement dirigé la thèse d’innombrables étudiants qui ont fondé, sur son modèle, des instituts de psychologie expérimentale à travers le monde. Figure centrale de l’histoire des sciences humaines et sociales au tournant du XIXe et du XXe siècle, il a aussi contribué par sa Psychologie des peuples, à l’émergence de l’anthropologie comme discipline. Si le présent volume n’a pas l’ambition d’épuiser un champ de recherche essentiel pour la compréhension du développement des sciences humaines en Europe, il vise à explorer le rôle controversé de la psychologie des peuples, les liens qu’elle entretient, entre autres, avec la psychologie expérimentale, l’ethno-anthropologie, les sciences historiques, l’histoire des mythes et des religions. Auteur d’une œuvre gigantesque complétée par un ensemble de manuscrits encore peu étudiés, Wilhelm Wundt a autant marqué de son empreinte la sociologie française (Durkheim) que l’ethnologie américaine (Franz Boas). Le souci de s’en démarquer (Husserl) était à tout le moins le signe d’une lecture attentive. Il a su démontrer, parfois à son corps défendant, que l’histoire des sciences ne saurait être enfermée dans des cadres nationaux.

Le présent volume a été coordonné par Michel Espagne (CNRS-ENS) et par Annika Haß (Fondation Humboldt/CNRS-ENS).

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search