Navigation – Plan du site
Dossier

Les peuples à l’école. Expositions universelles et circulation des idées pédagogiques en Europe (1867-1878)

The Nations at School. World’s Fairs and the Circulation of Pedagogical Ideas in Europe (1867-1878)
Nationen in der Schule. Weltausstellungen und die Zirkulation pädagogischer Ideen in Europa (1867-1878)
Damiano Matasci
p. 125-136

Résumés

Cet article examine la place de l’éducation au sein des expositions universelles ainsi que sa progressive affirmation en tant qu’enjeu international au cours des années 1860 et 1870. À partir du cas français, il met notamment en lumière la double fonction remplie par les sections scolaires organisées lors de ces événements. D’une part, celles-ci permettent de promouvoir les réussites éducatives sur la scène internationale. L’arrivée de visiteurs et d’observateurs étrangers est en effet exploitée pour valoriser les politiques volontaristes de scolarisation de l’ensemble de la population. D’autre part, les expositions sont des espaces d’apprentissage, les réformateurs et le public national ayant l’opportunité de se familiariser avec les systèmes scolaires et les méthodes d’enseignement en vigueur dans plusieurs pays du monde. En France, ce rapport constant avec l’étranger contribue à structurer les débats sur l’éducation primaire et populaire, témoignant ainsi de l’importance des dimensions transnationales des réformes scolaires européennes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Exposer pour valoriser la communauté éducative nationale
Exposer pour apprendre de l’étranger

Aperçu du début du texte

Les expositions universelles sont pour chaque peuple une occasion de se rendre compte, par un retour sur soi-même, des progrès qu’il a accomplis et de ceux qui lui restent à poursuivre ?

Ces paroles prononcées en 1878 par le directeur de l’enseignement primaire de la Seine et futur vice-recteur de l’académie de Paris, Octave Gréard, résument particulièrement bien les multiples fonctions remplies par les expositions universelles au XIXe siècle. Lieux de mise en scène de la puissance industrielle et technologique des nations, elles sont pensées comme une vitrine permettant d’en montrer la force économique et impériale. Les expositions constituent en même temps des plateformes facilitant les connexions, les échanges et les comparaisons à l’échelle globale. À l’âge de la « première mondialisation », elles fournissent ainsi à leurs nombreux visiteurs une opportunité précieuse, voire unique, pour situer la place de chacun des pays dans l’échiquier des nations « civilisées ».

Comme le soulig...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damiano Matasci, « Les peuples à l’école. Expositions universelles et circulation des idées pédagogiques en Europe (1867-1878) », Revue d'histoire du XIXe siècle, 55 | 2017, 125-136.

Référence électronique

Damiano Matasci, « Les peuples à l’école. Expositions universelles et circulation des idées pédagogiques en Europe (1867-1878) », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 55 | 2017, mis en ligne le 02 décembre 2019, consulté le 18 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rh19/5330 ; DOI : 10.4000/rh19.5330

Haut de page

Auteur

Damiano Matasci

Damiano Matasci est maître-assistant à l’Institut d’études politiques, historiques et internationales de l’université de Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page