Navigation – Plan du site
Le XIXe siècle vu d’ailleurs

Les écoles du peuple en Suisse au XIXe siècle : quelques jalons historiographiques

Nathalie Dahn-Singh
p. 143-145

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

« Écoles du peuple », « éducation populaire » : la terminologie n’est guère mobilisée dans l’historiographie de l’éducation au XIXe siècle en Suisse. La recherche helvétique, à la fois dans les départements d’histoire et de sciences de l’éducation des hautes écoles et des universités, a approché de manière largement distincte d’une part la scolarisation des enfants pauvres à l’école primaire, et d’autre part, l’alphabétisation, la moralisation et l’éducation de l’ensemble de la population (enfants comme adultes) hors de l’école.

Du côté de l’abondante historiographie sur les écoles (Schul-/Bildungsgeschichte), les études depuis le XIXe siècle se sont essentiellement focalisées sur les grandes figures de pédagogues et sur les progrès pédagogiques dans les cantons suisses, souverains en matière d’instruction publique dès la fin du système centraliste de la République helvétique (1798-1803). Cette souveraineté explique l’ancrage très local de l’historiographie suisse, fondée sur des arc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Dahn-Singh, « Les écoles du peuple en Suisse au XIXe siècle : quelques jalons historiographiques », Revue d'histoire du XIXe siècle, 55 | 2017, 143-145.

Référence électronique

Nathalie Dahn-Singh, « Les écoles du peuple en Suisse au XIXe siècle : quelques jalons historiographiques », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 55 | 2017, mis en ligne le 02 décembre 2019, consulté le 27 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/rh19/5333 ; DOI : 10.4000/rh19.5333

Haut de page

Auteur

Nathalie Dahn-Singh

Nathalie Dahn-Singh est doctorante en histoire à l’Université de Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page