Navigation – Plan du site
Le XIXe siècle vu d’ailleurs

Technologie et transfert de technologie dans l’Empire britannique en Inde

Ian J. Kerr
Traduction de Laurent Bury
p. 134-137

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Au XIXsiècle, les partisans de la présence impériale britannique sur le sous-continent indien et ailleurs pensaient que la technologie permettrait de renforcer l’autorité coloniale et de favoriser les intérêts de la Grande-Bretagne. Ils croyaient aussi fermement que le transfert de technologies comme le chemin de fer vers les colonies déclenchait des changements nécessairement positifs pour les peuples soumis par l’empire britannique. Comme un orateur le dit en 1853, lorsqu’une ligne de chemin de fer fut ouverte dans l’ouest de l’Inde : « Le chemin de fer, installé par des hommes capables et prudents, serait le plus puissant de tous les instruments terrestres pour le progrès de la civilisation à tous points de vue […] ».

Progrès ou pas ? Les avis sur ce point sont divergents et relèvent en grande partie du jugement de valeur. Il est cependant indiscutable que tout un ensemble de technologies – allant de systèmes techniques complexes et de grande taille comme le chemin de fer à des ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ian J. Kerr, « Technologie et transfert de technologie dans l’Empire britannique en Inde », Revue d'histoire du XIXe siècle, 56 | 2018, 134-137.

Référence électronique

Ian J. Kerr, « Technologie et transfert de technologie dans l’Empire britannique en Inde », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 56 | 2018, mis en ligne le 15 octobre 2020, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rh19/5533 ; DOI : 10.4000/rh19.5533

Haut de page

Auteur

Ian J. Kerr

Ian J. Kerr est Senior scholar à l’université du Manitoba, au Canada

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page