Navigation – Plan du site
Document

Les petites mains de l’anatomie en couleur  : à propos du Traité complet de l’anatomie de l’homme de Bourgery et Jacob

Anatomical Plates and the Women Who Hand-Coloured Them: On Bourgery and Jacob’s „Traité complet de l’anatomie de l’homme“
Anatomische Zeichnungen und Frauen, die sie kolorierten : Über Bourgery und Jacobs „Traité complet de l’anatomie de l’homme“
Martial Guédron
p. 137-149

Résumés

Martial Guédron, Les petites mains de l’anatomie en couleur : à propos du Traité complet de l’anatomie de l’homme de Bourgery et Jacob Cet article est centré sur le Traité complet de l’anatomie de l’homme, un livre qui compte plus de sept-cents lithographies, dont sept dépliantes et quatre doubles. Cet ensemble est le résultat d’un véritable travail d’équipe mené par l’anatomiste Jean-Marc Bourgery et du peintre-lithographe Nicolas-Henri Jacob. Il en existe des exemplaires en noir et blanc et d’autres qui ont été coloriés à la main sous la responsabilité d’une certaine Élisa Mantois. Négligée des historiens des sciences autant que des historiens de l’art, elle était à la tête d’un atelier de femmes spécialisées dans la mise en couleurs des planches anatomiques à une date où la chromolithographie était encore trop chère et trop aléatoire pour ce type d’illustrations.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

C’est en 1831 qu’a débuté la publication du Traité complet de l’anatomie de l’homme, résultat d’un véritable travail d’équipe mené sous la direction du médecin et anatomiste Jean-Marc Bourgery et du peintre-lithographe Nicolas-Henri Jacob. Souvent regardé comme le premier atlas d’anatomie moderne, il est avant tout, de l’avis des spécialistes de l’illustration scientifique, un remarquable monument, illustré de plus de sept cents lithographies, dont sept dépliantes et quatre doubles. Sacrifiant à un topos très fréquent dans l’introduction de ce type d’ouvrage, Bourgery y loue les qualités de son illustrateur en lui rendant un hommage appuyé  :

Depuis que l’on publie des ouvrages scientifiques accompagnés de planches, on a toujours appelé le livre du nom de l’auteur du texte, sans faire mention de l’artiste qui y avait coopéré. L’écrivain lui-même regardait l’ouvrage dans son entier comme le sien propre  : seulement, lorsque ses travaux et ses idées lui avaient paru convenablement repr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martial Guédron, « Les petites mains de l’anatomie en couleur  : à propos du Traité complet de l’anatomie de l’homme de Bourgery et Jacob », Revue d'histoire du XIXe siècle, 57 | 2018, 137-149.

Référence électronique

Martial Guédron, « Les petites mains de l’anatomie en couleur  : à propos du Traité complet de l’anatomie de l’homme de Bourgery et Jacob », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 57 | 2018, mis en ligne le 26 décembre 2020, consulté le 23 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/rh19/5989 ; DOI : 10.4000/rh19.5989

Haut de page

Auteur

Martial Guédron

Martial Guédron est professeur d’histoire de l’art à l’Université de Strasbourg

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page