Navigation – Plan du site
Le XIXe siècle vu d’ailleurs

Immibel: l’immigration en Belgique au XIXesiècle

Torsten Feys
p. 126-128

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

L’histoire des migrations connaît un essor tardif en Belgique. Ce n’est qu’à partir des années 1990 que le champ s’est établi, avec Anne Morelli et Frank Caestecker comme auteurs prolifiques. La recherche se concentre surtout sur l’immigration, bien que des études sur l’émigration et la transmigration gagnent du terrain. Pour ces deux dernières, l’attention se porte surtout sur le long XIXe siècle, époque pendant laquelle l’émigration dépasse encore l’immigration, et qui est marquée par l’apogée d’Anvers comme port de départ vers l’outre-mer. Inversement, concernant l’immigration, c’est surtout le XXe siècle qui fait l’objet d’études, quand la Belgique devient un pays d’immigration. Pour le XIXe siècle, le débat sur l’immigration a cherché à établir si la Belgique était, ou non, une terre d’accueil pour les étrangers, se basant surtout sur le cadre législatif et le traitement de réfugiés politiques. De récentes études dévoilent la mise en œuvre des lois d’immigration par les adminis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Torsten Feys, « Immibel: l’immigration en Belgique au XIXesiècle », Revue d'histoire du XIXe siècle, 57 | 2018, 126-128.

Référence électronique

Torsten Feys, « Immibel: l’immigration en Belgique au XIXesiècle », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 57 | 2018, mis en ligne le 26 décembre 2010, consulté le 23 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/rh19/6061 ; DOI : 10.4000/rh19.6061

Haut de page

Auteur

Torsten Feys

Torsten Feys est chercheur post-doctoral à la Vrije Universiteit de Bruxelles (Belgique)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page