Navigation – Plan du site
Varia

Ambivalences libérales : l’Anti-Corn Law League et la « democracy », 1838-1848

Liberal Ambivalences: The Anti-Corn Law League and “Democracy”, 1838-1848
Liberale Ambivalenzen: die Anti-Corn Law League und die „Demokratie“ 1838-1848
Hugo Bonin
p. 167-183

Résumés

Afin d’éviter une lecture anachronique de l’émergence des démocraties libérales, il est nécessaire d’étudier l’histoire spécifique du mot « democracy ». Si certain.e.s se sont penché.e.s sur le cas britannique, peu ont porté une attention spécifique au mouvement libre-échangiste des années 1840 et à l’Anti-Corn Law League (ACLL). À travers une analyse des journaux, pamphlets et discours de la Ligue, nous examinons son double positionnement à la fois antiaristocratique et anti-démocratique. Bien qu’originale sur certains points, la critique du caractère élitiste des Corn Laws n’implique pas une valorisation de la « democracy » chez les libre-échangistes. Ce n’est que dans le contexte électoral que l’ACLL s’approprie positivement le terme. Mais, loin d’une affinité particulière entre libéralisme et démocratie, il ressort de cette étude le portrait d’une organisation aux positions équivoques, et en cela représentative de l’imaginaire politique victorien et ses rapports avec la démocratie.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Brève histoire des Corn Laws
Une Ligue contre l’aristocratie…
… et les « democrats » chartistes
Vers « une démocratie constitutionnelle » ?
Ambiguïtés libérales

Aperçu du début du texte

L’histoire de la démocratie en Grande-Bretagne s’écrit souvent à partir de quelques grands documents, tels que la Magna Carta (1215), le Bill of Rights (1689), le First et Second Reform Act de 1832 et 1867, considérés comme les jalons d’une irrésistible marche vers la démocratie parlementaire. Or, dans les débats menant à l’adoption de ces textes, le terme « democracy » était généralement absent. En fait, des mesures explicitement adoptées dans une perspective antidémocratique, tels que les Reform Acts susmentionnés, sont aujourd’hui présentées comme menant nécessairement à la démocratie libérale. Ce décalage, entre les discours des acteurs historiques et l’application rétrospective du qualificatif de démocratique par certain.e.s historien.ne.s, illustre le fait que l’histoire de la « democracy » ne peut faire l’économie d’une analyse des différents usages et transformations sémantiques du mot en lui-même.

Depuis l’article fondateur de Robert Palmer, Notes on the Uses of the Word “De...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hugo Bonin, « Ambivalences libérales : l’Anti-Corn Law League et la « democracy », 1838-1848 », Revue d'histoire du XIXe siècle, 59 | 2019, 167-183.

Référence électronique

Hugo Bonin, « Ambivalences libérales : l’Anti-Corn Law League et la « democracy », 1838-1848 », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 59 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/rh19/6627 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rh19.6627

Haut de page

Auteur

Hugo Bonin

Hugo Bonin est doctorant en science politique, en cotutelle à l’Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis et à l’Université du Québec à Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page