Navigation – Plan du site
Varia

Les députés de l’empereur. Une sociologie politique du pouvoir législatif sous le Second Empire

The Emperor’s députés. A Political Sociology of the Legislative Power under the Second Empire
Die Abgeordneten des Kaisers. Eine politische Soziologie der Legislative während des Second Empire
Nicolas Tardits
p. 203-219

Résumés

Répondant à un manque dans les études en science politique, cet article porte sur le Corps législatif du Second Empire. Par une approche à la fois sociologique et historique, cette assemblée est abordée autour des agents qui la composent : les députés dans toutes leurs sphères de vie. Par la prosopographie, l’étude d’archives départementales, nationales et les écrits d’époque, l’article se structure autour d’une typologie de trois types de parlementaires (oblats, établis, rivaux). L’étude de leur mode de sélection, par l’obtention ou non de la candidature officielle, et de leurs expériences politiques passées montre leurs conséquences, dans leur activité quotidienne parlementaire, comme dans leur fidélité vis-à-vis du pouvoir exécutif. Pourtant, les ressources symboliques, sociales et politiques qu’acquièrent les députés par leur fonction participent à leur autonomisation progressive.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Être élu au suffrage « universel » : une nouvelle règle de la représentation politique à domestiquer
L’institution du Corps législatif, entre sujétion et autonomisation
La distinction politique comme résultat d’un processus

Aperçu du début du texte

Une Chambre des députés aux pouvoirs limités et disposant d’une faible capacité à influencer les choix gouvernementaux ; des candidats aux élections législatives sélectionnés par le pouvoir exécutif en fonction de caractéristiques sociales spécifiques ; des députés novices dans une chambre renouvelée, placés dans une position de fidélité absolue ; la permanence d’une critique d’un régime parlementaire qui serait source d’inefficacité, de blocages, de divisions, d’abus, d’incapacité à répondre aux enjeux du moment ; l’éloge d’un système parlementaire qui devrait être plus moderne, dynamique et efficace…, telles sont les caractéristiques du Corps législatif institué par la constitution du 14 janvier 1852.

Si ce moment impérial semble entretenir une proximité avec le discrédit de l’institution parlementaire contemporaine, l’assemblée législative du Second Empire fait partie de ces assemblées mal-aimées par une historiographie parlementaire et politique qui s’attache naturellement aux as...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Tardits, « Les députés de l’empereur. Une sociologie politique du pouvoir législatif sous le Second Empire », Revue d'histoire du XIXe siècle, 59 | 2019, 203-219.

Référence électronique

Nicolas Tardits, « Les députés de l’empereur. Une sociologie politique du pouvoir législatif sous le Second Empire », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 59 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/rh19/6642 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rh19.6642

Haut de page

Auteur

Nicolas Tardits

Nicolas Tardits est doctorant en science politique à l’Université Paris Nanterre et chercheur associé à l’Institut des sciences sociales du politique

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page