Skip to navigation – Site map

HomeRevue d'histoire du XIXe siècle60DossierPlus pragmatique que visionnaire ...

Dossier

Plus pragmatique que visionnaire : Gustave Moynier, la guerre franco-prussienne et les infractions au droit de la guerre

More pragmatic than visionary: Gustave Moynier, the Franco-German war and the violations of the laws of war
Eher pragmatisch als visionär: Gustave Moynier, der Deutsch-Französische Krieg und die Bestrafung von Kriegsrechtsverletzungen
Daniel Marc Segesser
Translated by Jean-Léon Muller
p. 163-176

Abstracts

As shown recently by various specialists of general and legal history, the last third of the 19th century was an important landmark for the development of international law. In the context of these findings and of the hype generated by the centenary of the First World War, this article deals with the intellectual journey of Gustave Moynier, a Swiss jurist and president of the International Committee of the Red Cross, in regard to the role of law in cross-national relations. The interplay between the development of contemporary ideas of law and the wars waged between 1859 and 1906 stands at the core of this contribution. Through the example of Moynier, this paper analyses the relevance of the Franco-Prussian War on the efforts to contain violations of the norms of international law in place at the time.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

« Formuler quelque principe international, conventionnel et sacré » : de la bataille de Solférino à la Convention de Genève
« Conquête de Civilisation » ? Les espérances suscitées par la Convention de Genève de 1864
« Quelques violations isolées » malgré « d’immenses services » : Gustave Moynier, la guerre de 1870 et le droit international
« L’insuffisance d’une sanction purement morale » : Gustave Moynier et la création d’une institution judicaire internationale
« Quand la montagne accoucha d’une souris » : le sort de la proposition de Moynier jusqu’en 1906

Text / first lines

La Première Guerre mondiale a établi de nouvelles normes en termes de durée, d’espace, d’intensité et de brutalité, lesquelles ont éclipsé celles des conflits précédents, dont la guerre de 1870-1871. Dans l’historiographie aussi, la Grande Guerre domine depuis 2014 les discussions sur l’analyse des conflits armés. Néanmoins, en 1914, le souvenir de 1870 était encore très présent, et c’est en particulier la peur des francs-tireurs qui, au début de la guerre, a joué un rôle majeur au sein de l’armée allemande. Cela est apparu de manière évidente lors de son offensive en Belgique et dans le nord de la France, qui s’est accompagnée d’innombrables atrocités. Il n’est donc pas surprenant que les publicistes et les hommes politiques de l’époque aient établi à maintes reprises un lien entre le mythe des francs-tireurs de 1870-1871 et les événements du premier conflit mondial.

Chez les juristes, en revanche, de telles considérations n’ont alors guère droit de cité. Les commissions d’enquête b...

Top of page

References

Bibliographical reference

Daniel Marc Segesser, « Plus pragmatique que visionnaire : Gustave Moynier, la guerre franco-prussienne et les infractions au droit de la guerre », Revue d'histoire du XIXe siècle, 60 | 2020, 163-176.

Electronic reference

Daniel Marc Segesser, « Plus pragmatique que visionnaire : Gustave Moynier, la guerre franco-prussienne et les infractions au droit de la guerre », Revue d'histoire du XIXe siècle [Online], 60 | 2020, Online since 02 January 2023, connection on 31 October 2020. URL : http://journals.openedition.org/rh19/6891 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rh19.6891

Top of page

About the author

Daniel Marc Segesser

Daniel Marc Segesser est maître de conférences et directeur d’études
au département d’histoire de l’Université de Berne

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search