Navigation – Plan du site

AccueilRevue d'histoire du XIXe siècle61Le XIXe siècle vu d’ailleursAux États-Unis, le racisme systém...

Le XIXe siècle vu d’ailleurs

Aux États-Unis, le racisme systémique et ses monuments contestés

Brenda E. Stevenson
Traduction de Fabrice Bensimon
p. 259-262

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Au cours des derniers mois, le monde a vu les monuments confédérés des campus universitaires, des centres-villes – dans des métropoles animées comme dans les petites villes –, être contestés, renversés, tagués, incendiés et repeints. Cette vague immense de souffrance et de protestation s’est déchaînée après les agressions mortelles perpétrées contre des vies noires (Black Lives) et d’autres problèmes systémiques d’inégalités ethniques et raciales que symbolisent les meurtres de George Floyd, Breonna Taylor et Ahmaud Arbery. Le Sud des États-Unis, berceau historique de la Confédération, est plein de ces monuments. Ils sont également très présents dans d’autres parties du pays, non seulement au Capitole, le siège du Congrès à Washington, dans la plus grande ville des États-Unis, New York, mais aussi dans la plupart des États. Les Noirs américains et les autres personnes de couleur souffrent et sont en colère depuis longtemps, à cause de la caution nationale apportée à ces images.

Les c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Brenda E. Stevenson, « Aux États-Unis, le racisme systémique et ses monuments contestés », Revue d'histoire du XIXe siècle, 61 | 2020, 259-262.

Référence électronique

Brenda E. Stevenson, « Aux États-Unis, le racisme systémique et ses monuments contestés », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 61 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 03 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/rh19/7210 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rh19.7210

Haut de page

Auteur

Brenda E. Stevenson

Brenda E. Stevenson est Nickoll Family Endowed Professor of History, Professor of African American Studies, University of California at Los Angeles

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search