Navigation – Plan du site

AccueilRevue d'histoire du XIXe siècle62Pistes et débatsQuelle échelle pertinente pour pe...

Pistes et débats

Quelle échelle pertinente pour penser le travail au xixe siècle ? Enjeux, apports et difficultés d’une histoire globale du travail

Which is the most appropriate scale for studying labor history of the nineteenth century? Stakes, contribution and difficulties of the global labor history
Was ist der angemessene Maßstab zur Erfassung von Arbeit im 19. Jahrhundert? Fragestellungen, Beiträge und Schwierigkeiten einer globalen Arbeitergeschichte
Alessandro Stanziani
p. 209-227

Résumés

Cet article discute les principaux apports et les limites de l’histoire globale du travail. Il commence par analyser les questions relatives aux catégories, aux sources et aux langues (aussi bien des archives que des bibliographies). Il examine par la suite le découpage en aires culturelles, la séparation entre histoire coloniale et histoire européenne, entre travail salarié et travail forcé et conclut avec une discussion sur la microhistoire et la microhistoire globale du travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction. Histoire globale du travail : origines, enjeux et limites
Les sources de l’histoire globale du travail
La limite entre travail libre et travail forcé : une critique des nomenclatures
Dépasser les aires culturelles
Qu’est-ce qu’un salarié au xixe siècle ?
Dépasser les études coloniales
Vers une microhistoire globale du travail ?

Aperçu du début du texte

Introduction. Histoire globale du travail : origines, enjeux et limites

Depuis le tournant du nouveau millénaire, l’histoire globale du travail a produit une avalanche de travaux qui ont contribué à relancer l’histoire du travail, domaine en panne depuis les années 1980-1990. En partie conséquence du déclin du « tournant social » en histoire, ces difficultés de l’histoire du travail reflétaient aussi celle du militantisme de nombreux historiens du travail. Au tournant du siècle, la crise de la classe ouvrière et les difficultés politiques et idéologiques des gauches se traduisaient ainsi en véritable impasse intellectuelle de la plupart des historiens du travail, non seulement en France, mais aussi dans la plupart des autres pays européens et aux États-Unis. Sans forcément résoudre ces difficultés, l’histoire globale du travail prend son envol au tournant des années 1990-2000, dans le sillage des débats autour de la globalisation. Le travail redevient d’actualité suivant deux perspec...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alessandro Stanziani, « Quelle échelle pertinente pour penser le travail au xixe siècle ? Enjeux, apports et difficultés d’une histoire globale du travail », Revue d'histoire du XIXe siècle, 62 | 2021, 209-227.

Référence électronique

Alessandro Stanziani, « Quelle échelle pertinente pour penser le travail au xixe siècle ? Enjeux, apports et difficultés d’une histoire globale du travail », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 62 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rh19/7589 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rh19.7589

Haut de page

Auteur

Alessandro Stanziani

Alessandro Stanziani est directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherche au CNRS.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search