Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels closAppels à contribution clos

Appels à contribution clos

Appel à contributions pour le dossier thématique du n°7 : « L’Europe centrale et orientale dans les espaces de circulations culturelles » [terminé]

Coordination : Didier Francfort (Université de Lorraine), Antoine Nivière (Centre de Recherches sur les Cultures et les Littératures Européennes, Université de Lorraine).

La fin du Bloc soviétique a conduit à des redéfinitions successives des espaces centre- et est-européens. On a ainsi cessé de parler de « Pays de l’Est » pour parler de PECO (Pays d’Europe centrale et orientale), terme qu’on a d’ailleurs assez vite abandonné. Les travaux d’Antoine Marès ont largement contribué à imposer l’idée d’une Europe médianei. L’histoire culturelle peut contribuer à ces réflexions sur les recompositions des espaces. On a longtemps utilisé le concept d’aire culturelle pour définir des régions cohérentes, distinctes les unes des autres, à partir de critères linguistiques ou religieux. Ce concept est, à présent, considéré, en particulier depuis la XIe Rencontre européenne d’analyse des sociétés politiques (Paris, 17-18 octobre 2019), comme un « mal nécessaire »ii. Le dossier thématique cherche à rassembler des réflexions permettant de dépasser cette étape en partant non pas d’aires culturelles prédéfinies mais en construisant progressivement des espaces (et non des territoires) ouverts et fluctuants définis comme des espaces de circulations culturelles.

  • iii Ludovic Tournès, Américanisation. Une histoire mondiale (XVIIIe-XXIe siècle), Paris, Fayard, 2021.

Nous proposons ainsi de rassembler des travaux portant sur les phénomènes de circulation culturelle impliquant une Europe centrale et orientale largement définie en contact avec d’autres aires parfois lointaines. Les échanges culturels ne concernent pas seulement la circulation des idées et des produits « labellisés » comme culturels mais aussi les itinéraires personnels, les migrations plus ou moins massives conduisant à l’adoption de pratiques alimentaires, de modes vestimentaires autant que de références littéraires, picturales ou musicales. Une approche d’histoire culturelle permet ainsi de comprendre la persistance de liens entre l’Europe centrale et orientale et les États-Unis, même en temps de Guerre froide. Ludovic Tournès a bien montré que l’américanisation ne se limite pas à une diffusion, à une exportation des produits culturels américains dans le mondeiii. Elle implique un mouvement inverse de construction d’une culture américaine à partir d’éléments exogènes parmi lesquels les éléments issus d’Europe centrale et orientale ont une importance particulière. Ainsi, des musiciens d’Europe centrale et orientale ont pu jouer un rôle important dans l’évolution du jazz américain. Mais les liens entre l’Europe centrale et orientale et les Etats-Unis ne sont qu’un cas. La culture yiddish en Argentine, la perception dans les pays du Bloc soviétique du cinéma musical indien des années 1950 (Raj Kapoor en particulier) apportent d’autres possibilités d’études de cas.

Deux exemples cinématographiques permettront de donner des idées pour des propositions de contribution. Jurek Becker (né à Łódź en 1937) a écrit le scénario de Jakob le menteur (« Jakob der Lügner »), film réalisé en 1975 par Frank Beyer. Il s’agit d’une coproduction est-allemande et tchécoslovaque, primée à Berlin-Ouest et nominée pour un oscar. Un remake en est réalisé en 1996 aux États-Unis par Peter Kassovitz (né à Budapest en 1938) avec Robin Williams. L’autre exemple cinématographique correspond également à la réalisation de deux adaptations successives d’un même roman, Solaris, de Stanisław Lem (né à Lviv, Lwów, Lemberg en 1921) par Andreï Tarkovski (1972) puis par Steven Soderbergh (2002).

Les échanges culturels entre l’Europe centrale et orientale et les États-Unis permettent de comprendre les phénomènes de redéfinition identitaire complexes par la culture (articulation des appartenances religieuses et des cultures nationales, par exemple). Mais le dossier thématique peut inclure d’autres cas de circulations culturelles significatives. La musique, la littérature, les arts visuels, le théâtre, le cinéma peuvent être sollicités, ainsi que l’architecture, ne serait-ce que parce que la « soviétisation » des paysages urbains est passée par la construction de bâtiments inspirés par les gratte-ciels américains. Le projet du dossier est en effet de désenclaver les études culturelles aréales et de considérer, comme le faisait Alcide De Gasperi à propos de l’Italie, que Varsovie, Helsinki ou Bucarest peuvent être des villes atlantiques.

L’évocation de la persistance des liens culturels entre l’Europe centrale et les États-Unis pendant la Guerre froide (du jazz au rock, du cinéma au roman…) n’est pas le seul sujet envisagé pour ce dossier thématique. Les propositions de contributions attendues pourront mettre en évidence d’autres cas dans lesquels les circulations culturelles ont contribué à des redéfinitions identitaires dans une Europe centrale et orientale largement définie de la Spree à l’Oural et de la Baltique à la mer Noire.

La chronologie du dossier est par ailleurs largement ouverte, en particulier, en amont, à l’étude des circulations et des échanges culturels entre l’Europe occidentale et l’Europe centrale et orientale au XVIIIe siècle, des voyages de Pierre le Grand en Hollande à la présence d’architectes italiens à Saint-Pétersbourg.

Sans être exhaustive, une liste des formes de circulation et des cas singuliers qui peuvent être étudiées dans le dossier thématique peut être provisoirement établie :

  • Le voyage : tournées d’artistes et de sportifs, réfugiés et expatriés.

  • L’adaptation ou la réinterprétation d’œuvres « importées » tant dans le domaine des cultures populaires que dans celui des cultures savantes.

  • La réception des objets culturels qui circulent à partir de l’Europe centrale et orientale ou vers elle.

  • L’instrumentalisation politique des circulations culturelles.

  • Les échecs de tentatives d’exportation de productions culturelles ou de modes.

Échéancier :

Appel à contributions pour le dossier thématique du n°6 : « Nouvelles approches de l’histoire culturelle italienne. Imaginaires, cultures politiques, cultures de masse » [terminé]

Note de fin

i Antoine Marès, « Construction, déconstruction et marginalisation de l'Europe centrale dans le discours français » in Paul Gradvohl, (sous la direction de), L’Europe médiane au XXe siècle, fractures, décompositions, recompositions, surcompositions, Prague : CEFRES, 2011, p. 195-214.

ii http://fasopo.org/sites/default/files/17_18102019.pdf [consulté le 8 juillet 2022] Cette réflexion reprend des termes posés préalablement par Michel Wieviorka.

https://wieviorka.hypotheses.org/347 [consulté le 8 juillet 2022]

iii Ludovic Tournès, Américanisation. Une histoire mondiale (XVIIIe-XXIe siècle), Paris, Fayard, 2021.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search