Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Est-ce pour avoir trop dit que le xxe siècle avait commencé en 1914 que nous nous autorisons enfin à le déclarer définitivement clos, ou par notre impatience de voir enfin s’ouvrir un xxie siècle tout différent ? En tous les cas, en cette année 2014, même si la présente livraison de la Revue d’histoire des chemins de fer, par licence académique (comme le quart d’heure du même nom), porte une date antérieure, nous regardons le xxe siècle ferroviaire dans toute sa diversité : en nous donnant d’abord la perspective d’un temps très long, celui de l’archéologie, des nouvelles méthodes et des résultats produits par les chantiers des lignes nouvelles, pour revenir, à la fin de deux copieuses études dues à des membres éminents de notre association, à l’année 1914.

2Dans cette boucle qui embrasse la totalité des modes « ferrés » ont trouvé place le développement des réseaux et d’une culture technique et politique des chemins de fer en Argentine, en Roumanie et en Dalmatie, la « réforme » de 1997 et le développement du tramway en France pendant les quarante dernières années. Nous remercions, une fois encore, les membres du Comité de la RHCF pour leur apport à l’édition des articles et le dialogue que nous avons entretenu avec leurs auteurs, qui nous permet de proposer une vue large qui dit le nombre des facettes de notre objet et l’intérêt de leur mise en relation, tout en remettant à la prochaine livraison de la RHCF ce qui restera attaché au dernier quart du xxe siècle ferroviaire : la naissance des grandes vitesses.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Introduction », Revue d’histoire des chemins de fer, 45, 2014, p. 5, ISSN 0996-9403

Référence électronique

« Introduction », Revue d’histoire des chemins de fer [En ligne], 45 | 2014, mis en ligne le 19 mai 2015, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhcf/2100 ; DOI : 10.4000/rhcf.2100

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page