Navigation – Plan du site
Dossier Sexualités juvéniles
Perspectives internationales

Pratiques de négociations sexuelles des jeunes femmes pauvres dans l’Argentine des années 1940

Negociating Intimacies. Poor Women’s Domestic Experiences in Mid-Twentieth Century Buenos Aires
Patricio Simonetto
p. 85-104

Résumés

À partir de trois situations de jeunes filles mineures l’article analyse les expériences domestiques féminines confrontées aux interventions publiques et privées dans le Sud de Buenos Aires au milieu du xxe siècle. Pour cela, est examiné comment les jeunes filles pauvres ont tenté de trouver une marge d’autonomie (économique et sexuelle) tout en négociant avec l’État, la famille et le couple. Dans une perspective intersectionnelle et historique, est interrogé l’utilité des concepts de genre, de classe et d’âge pour comprendre certaines expériences d’adolescentes prolétaires, nées à la périphérie de Buenos Aires. Ce travail s’appuie sur l’analyse d’archives judiciaires en matière de proxénétisme, viol, abandon du foyer, prostitution, et corruption des mineurs au Département Historique et Judiciaire de Dolores (DHJD) afin de reconstruire les histoires de vie de jeunes femmes pauvres.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Un État « à la maison » : les médiations étatiques dans la vie quotidienne
L’incarnation de la minorité : Que peut le corps d’une jeune fille ?
À la croisée de la famille et du travail : la construction de l’intimité
Maris, concubins et femmes séparées
Négocier l’intimité : faire appel à la justice et chercher de l’argent
Conclusion

Aperçu du texte

En 1942, à Balcarce, une communauté rurale du Sud de la province de Buenos Aires (Argentine), María dénonce au commissariat le détournement de sa fille Elba, âgée de 15 ans. Elle déclare qu’elle vit avec un homme qui la force à avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes moyennant paiement. Elba a quitté sa famille quelques jours plus tôt, après avoir été placée par ses parents comme domestique chez des voisins aux revenus plus élevés. C’est alors une pratique très répandue dans les familles de travailleurs pauvres qui placent leurs enfants dans d’autres foyers ou au sein d’institutions soutenues par des organismes d’État ou de charité.

Giménez, un boulanger espagnol de 39 ans, l’emploie comme servante moyennant le gîte et le couvert, ainsi qu’une petite rémunération. Pendant huit jours, elle fait le ménage et travaille dans la boutique et dans la maison du boulanger jusqu’à ce qu’elle abandonne son travail pour déménager dans un rancho avec Salvio, un journalier agricole et g...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patricio Simonetto, « Pratiques de négociations sexuelles des jeunes femmes pauvres dans l’Argentine des années 1940 », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 20 | 2018, 85-104.

Référence électronique

Patricio Simonetto, « Pratiques de négociations sexuelles des jeunes femmes pauvres dans l’Argentine des années 1940 », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 20 | 2018, mis en ligne le 15 novembre 2020, consulté le 13 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4285 ; DOI : 10.4000/rhei.4285

Haut de page

Auteur

Patricio Simonetto

Doctorant en histoire. Centre d’études en histoire, culture et mémoire (CEHCMe), Université nationale de Quilmes, Argentine

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page