Navigation – Plan du site
Dossier Sexualités juvéniles
Perspectives françaises

« Enfance dévoyée » ou « jeunesse débauchée » ?

Les jeunes : objets et instruments de la Police des mœurs masculines (Paris, 1919-1940)
"Corrupted Childhood" or "Debauched Youth"? Male Youths as Objects and Instruments of the Police of Sexual Mores (Paris, 1919-1940)
Romain Jaouen
p. 125-150

Résumés

Dans l’entre-deux-guerres, les rencontres homosexuelles se développent à Paris malgré la surveillance assidue de la Police des mœurs. Les jeunes, acteurs clefs du monde homosexuel, sont très représentés dans la population d’hommes contrôlée par cette dernière. Prostitués ou simples partenaires, leur succès incite la Police à les cibler plus particulièrement pour endiguer l’expansion supposée du vice dans la ville. Dans un cadre juridique libéral – aucune mention de l’homosexualité avant 1942 –, les jeunes font en effet l’objet de dispositions légales spécifiques en matière de sexualité, aussi bien comme victimes que comme fautifs. Tandis que la législation à l’égard des mineurs oriente l’action publique vers une logique plus éducative, la Police hésite largement entre protection et répression. Cet article argue que le contrôle policier des déviances juvéniles vise en réalité à renforcer la saisie globale par la Police de la sexualité entre hommes, en-deçà des intentions du législateur.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Les jeunes : acteurs du monde homosexuel parisien
Protéger ou punir ? L’ambivalence du contrôle policier
Endiguer l’expansion des perversions : finalité du contrôle des jeunes ?
Conclusion

Aperçu du texte

Suite à une surveillance au mois de juillet 1935, un inspecteur de la Brigade mondaine de la préfecture de Police de Paris rend compte de la présence de jeunes prostitués interpellés sur la voie publique aux alentours de la porte Saint-Denis : six mineurs, écrit-il, ont été arrêtés « alors qu’ils racolaient ouvertement », et ont reconnu « se livrer à la prostitution homosexuelle depuis plusieurs mois ». L’un a été remis à ses parents, un autre laissé libre, et les quatre derniers envoyés au dépôt de la préfecture où ils attendront l’ouverture d’une procédure judiciaire. Ces quatre individus se distinguent des deux premiers soit par leur âge, inférieur à 18 ans, soit par le fait qu’ils ont « quitté leur famille depuis plusieurs mois » pour vivre de leur propre « débauche ». Ils sont pour ces raisons passibles d’une procédure pour vagabondage de mineurs, infraction définie par la loi du 24 mars 1921.

Ce...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Romain Jaouen, « « Enfance dévoyée » ou « jeunesse débauchée » ? », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 20 | 2018, 125-150.

Référence électronique

Romain Jaouen, « « Enfance dévoyée » ou « jeunesse débauchée » ? », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 20 | 2018, mis en ligne le 15 novembre 2020, consulté le 17 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4353

Haut de page

Auteur

Romain Jaouen

Professeur agrégé d’histoire-géographie en lycée, titulaire d’un master 2 en histoire (Sciences Po, Paris), paru sous le titre L’inspecteur et l’« inverti ». La police face aux sexualités masculines à Paris, 1919-1940, PUR, 2018. Il est le lauréat du Prix Mnémosyne 2016.

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page