Navigation – Plan du site
Dossier

Paulette, vagabonde ; une figure évanescente

Un chercheur-praticien face à l’étrangeté d’un dossier
Paulette, a vagrant girl and an evanescent character. A researcher-practitioner facing the strangeness of a file
Ludovic Jamet
p. 35-50

Résumés

Que découvre et que comprend un sociologue exerçant dans un établissement de protection de l’enfance lorsqu’il se plonge dans la lecture d’un dossier relatant deux années passées par une jeune femme entre 1948 et 1950 dans un établissement ancêtre de celui qui l’emploie actuellement ? C’est à cette question que l’article essaie de répondre. Après une réflexion sur ma proximité avec l’objet « dossier judiciaire » – proximité qui implique un dispositif d’écriture particulier –, l’article décrit les différentes formes d’étrangeté produites par la lecture et l’analyse du dossier relatant deux années de placement de Paulette, âgée de 17 ans et 4 mois, dans une institution publique d’Éducation surveillée (IPES). Le positionnement de l’institution pour évoquer la situation et le quotidien de Paulette, l’absence d’éléments de contextualisation et le matériau naturaliste utilisé pour décrire les comportements et les humeurs de Paulette m’ont amené à effectuer un pas de côté et à conclure cet article en posant cette question : de quelle mémoire un dossier judiciaire est-il le dépositaire ?

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2021.

Plan

Une brève séquence de vie autonome dans un établissement clos et auto-suffisant
Sans contextualisation, une figure évanescente
Une écriture naturaliste en quête d’aveu
En guise de pas de côté : de quelle mémoire le dossier est-il le dépositaire ?

Aperçu du texte

Que découvre et que comprend un sociologue en poste dans un établissement de protection de l’enfance – et de fait confronté quotidiennement aux pratiques et aux principes administratifs de ce secteur de l’action publique –, lorsqu’il se plonge dans la lecture d’un dossier relatant deux années passées par une jeune femme, entre 1948 et 1950, dans un établissement ancêtre de celui qui l’emploie actuellement ?

En préambule, je souhaiterais évoquer les enjeux méthodologiques et épistémologiques que soulèvent la thématique et le dispositif d’écriture proposé pour cet article (i. e. documenter l’étrangeté provoquée par la lecture d’un dossier choisi par d’autres). Cette proposition m’a conduit à me poser cette question stimulante : par quelles pratiques rédactionnelles un chercheur peut-il rendre compte de l’effort réflexif qu’il réalise lorsqu’il est aux prises avec un dossier administratif « ancien », sans que l’exposé de ce travail n’étouffe ou ne recouvre la richesse du matériau brut ?...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ludovic Jamet, « Paulette, vagabonde ; une figure évanescente », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 21 | 2019, 35-50.

Référence électronique

Ludovic Jamet, « Paulette, vagabonde ; une figure évanescente », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 21 | 2019, mis en ligne le 12 novembre 2021, consulté le 16 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4705 ; DOI : 10.4000/rhei.4705

Haut de page

Auteur

Ludovic Jamet

Docteur en sociologie, responsable qualité de l’Institut départemental de l’enfance, de la famille, du handicap pour l’insertion (IDEFHI) de Seine-Maritime.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page