Navigation – Plan du site
Dossier

Renverser les rôles en feignant d’être un autre : Louis/Francisco, un étrange étranger observé à Savigny-sur-Orge

Turn the Tables by pretending to be Another: Louis / Francisco, a “Strange” Foreigner observed in Savigny-sur-Orge
Amélie Nuq

Résumés

Louis/Francisco est un jeune Espagnol de 19 ans qui séjourne au centre d’observation de mineurs délinquants de Savigny-sur-Orge d’août à novembre 1948 ; il a franchi clandestinement la frontière franco-espagnole. Son dossier personnel montre tout à la fois l’intensité de l’observation à laquelle sont soumis les mineures pris·e·s en charge par l’Éducation surveillée et la marge de manœuvre dont ceux-ci et celles-ci disposent. Louis/Francisco joue de son statut d’étranger pour brouiller les pistes et renverser le rapport de forces : mentant sur son nom et sur son âge, il se construit un double à partir d’éléments réels tirés de sa biographie, parvenant ainsi à désamorcer l’enquête qui devait mettre au jour sa « personnalité ». Cette enquête se focalise sur sa situation sociale et psychologique, et laisse presque totalement dans l’ombre une dimension pourtant écrasante de son histoire familiale, que révèle le croisement avec des archives espagnoles : le poids de la guerre civile et de la répression franquiste.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2021.

Plan

« Il enlumine tout ce qu’il fait » : quand Louis/Francisco construit sa propre altérité
Un mineur bien intégré malgré « sa situation de déraciné »
Derrière le miroir, un enfant de la guerre civile espagnole ?

Aperçu du texte

Louis/Francisco est un jeune Espagnol qui arrive au centre d’observation de mineurs délinquants de Paris, situé à Savigny-sur-Orge, le 28 août 1948. Le tribunal des enfants de la Seine lui reproche d’être entré clandestinement en France six jours auparavant, le 22 août. Louis/Francisco passe trois mois à Savigny-sur-Orge avant d’être pris en charge, le 29 novembre 1948, par le Service social d’aide aux émigrants. Celui-ci souhaite l’envoyer à La Cépière, dans les environs de Toulouse, où la Young Women’s Christian Association (YWCA) tient un centre d’apprentissage. On perd alors sa trace.

Le « dossier d’observation » qui m’a été soumis compte 63 pages. Il contient des documents de nature différente mais convergeant tous vers le même but : rendre compte du comportement et de la personnalité de Louis/Francisco, placé trois mois durant sous la surveillance du personnel du centre d’observation, afin...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Amélie Nuq, « Renverser les rôles en feignant d’être un autre : Louis/Francisco, un étrange étranger observé à Savigny-sur-Orge », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 21 | 2019, mis en ligne le 12 novembre 2021, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4799 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.4799

Haut de page

Auteur

Amélie Nuq

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université Grenoble Alpes, membre du LARHRA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page