Navigation – Plan du site

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2021.

Plan

« Le récit est un piège »
Des histoires sans fin
Sélection des données, construction d’un regard
Identités masquées
Suspicion
Les voix discordantes des parents
Les expériences de rupture : embauche et débauche
Verba volent

Aperçu du texte

Dix dossiers : quatre filles, six garçons. Dix lectures. Dix présentations d’un mineur aux prises avec des institutions de « protection de l’enfance » (Police, tribunal, service social, centre d’observation, institut éducatif, foyer, prison). Angle d’approche : l’étrangeté, l’altérité.

« Le récit est un piège »

Je lis, je relis. Au fil des pages, je suis saisie par la présence de ces adolescents et de leurs forces de vie « qui doivent refluer devant la force de la loi » : faute d’avoir su rester invisibles, ils s’y heurtent de plein fouet. « On se lance toujours dans la loi à corps perdu » écrit Éric Rondepierre. Ils existent. Je me dis qu’ils vivent peut-être encore quelque part, ignorant qu’une revue, tout en protégeant leur anonymat, me permet d’entrer dans leur jeunesse, par l’effraction d’un dépôt d’archives. Le récit est un piège, écrivait Louis Marin, le récit, c’est le discours que tient la force pour dire la vérité. Force de celui qui écrit, donnant la vérité de celui qui « e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Marie Chartier, « Postface », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 21 | 2019, 169-177.

Référence électronique

Anne-Marie Chartier, « Postface », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 21 | 2019, mis en ligne le 12 novembre 2021, consulté le 27 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4873 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.4873

Haut de page

Auteur

Anne-Marie Chartier

Historienne, SHE-INRP.

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page