Navigation – Plan du site
Varia

De l’indésirable à celui de besoins éducatifs particuliers : retour sur le parcours prescriptif de la scolarisation de l’enfant-voyageur en France (1966-2012)

From the undesirable to that of special educational needs: a return to the prescriptive path of the schooling of child-travelers in France (1966-2012)
Virginie Dufournet-Coestier
p. 209-218

Résumés

En prenant appui sur le versant historique d’une recherche doctorale portant sur la fabrication d’une politique de scolarisation en France pour un public d’élèves reconnus comme ayant des besoins éducatifs particuliers, l’article retrace le processus de production de textes prescriptifs effectué par l’Institution scolaire pour les élèves dits « du voyage » en France durant la seconde moitié du xxe siècle. Il s’agira dans un premier temps d’introduire et de contextualiser cette fabrique institutionnelle d’une scolarisation qui peine à se dégager d’une action publique surplombante. Dans un deuxième temps nous analyserons les quatre circulaires produites pour scolariser ces jeunes avec un attachement particuliers à l’ouverture et les reprises des discours institutionnels sous l’angle de la relation de connivence. Enfin, nous pourrons envisager les enjeux et les effets de cette production prescriptive.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2021.

Plan

Introduction
Conjoncture et politiques éducatives
Les politiques d’éducation et l’enfant-voyageur
Organiser la scolarisation : un projet en tension
Comment fabrique-t-on de l’ordre scolaire ?
Une histoire sociale et scolaire qui se superpose
Une production institutionnelle qui se rationalise
Histoire d’une règlementation prescriptive
1966 : Une circulaire pour contrôler
1970 : Une circulaire pour catégoriser
2002 : Une circulaire pour accueillir
2012 : Une circulaire pour scolariser
Un pilotage concerté
Réguler
Proposer
Déléguer
Re-considérer
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

L’école en France n’est pas obligatoire, contrairement à l’instruction, et c’est sous-couvert d’enjeux distincts que le contrôle de l’assiduité et de l’instruction s’organise. Lutter contre le décrochage scolaire, lutter contre l’illettrisme, sont devenus des priorités dans un contexte plus général de prévention de la délinquance et de protection de l’enfance. La recherche dont nous rendons compte pour partie dans cet article a fait apparaître que ces orientations se retrouvent dans l’histoire de la politique de scolarisation de l’enfant dit « du voyage » en France, en produisant des contradictions que nous avons voulu éclairer. Non-inscrit, voire non scolarisé, c’est plus le souvent d’une scolarisation aléatoire, voire « évaporatoire » de l’enfant-voyageur dont les rapports d’évaluation font en effet état aujourd’hui.

Précédemment nommés « enfants du voyage » (EDV), ces élèves sont désormais désignés comme « enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs » (EFIV) ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Virginie Dufournet-Coestier, « De l’indésirable à celui de besoins éducatifs particuliers : retour sur le parcours prescriptif de la scolarisation de l’enfant-voyageur en France (1966-2012) », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 21 | 2019, 209-218.

Référence électronique

Virginie Dufournet-Coestier, « De l’indésirable à celui de besoins éducatifs particuliers : retour sur le parcours prescriptif de la scolarisation de l’enfant-voyageur en France (1966-2012) », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 21 | 2019, mis en ligne le 12 novembre 2021, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhei/4962 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.4962

Haut de page

Auteur

Virginie Dufournet-Coestier

Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’Espé de l’académie de Versailles, membre du laboratoire EMA – université de Cergy Pontoise.

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page