Navigation – Plan du site

AccueilNuméros22SourcesLe fonds « Jacques Bourquin » de ...

Sources

Le fonds « Jacques Bourquin » de l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM) conservé au Centre d’exposition enfants en justice de Savigny-sur-Orge

Jean-Jacques Yvorel
p. 169-170

Texte intégral

  • 1 L’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM).

1Ce fonds conservé par l’AHPJM1 n’est pas un fonds d’archives « classiques ». Il contient une très importante documentation réunie essentiellement par le premier président de l’AHPJM, Jacques Bourquin, pionnier de l’histoire de la justice des mineurs. Cette documentation a nourri ses travaux et constitue la base des nombreux articles qu’il a publiés et des sessions de formation qu’il a organisées. Reflet de cette activité, ces « archives » sont de natures très différentes. À côté d’articles de presse ou d’autres imprimés, ces cartons renferment de très nombreux documents inédits recueillis auprès des acteurs de la justice des mineurs de l’avant-guerre et de l’immédiat après-guerre. Certains dossiers contiennent notamment des documents iconographiques, des témoignages de jeunes ou de professionnels, des correspondances privées mais aussi parfois des photocopies de notes internes ou d’autres traces du fonctionnement des services. On trouve également dans ces boîtes beaucoup de littérature grise : rapports parlementaires, recherches jamais publiées, études commandées par des directions locales. Or, si les rapports parlementaires sont généralement faciles à trouver, les autres documents, matériellement constitués de tapuscrits reproduits à quelques exemplaires, sont souvent introuvables.

2Chaque boîte contient un inventaire manuscrit détaillé (pièce à pièce) réalisé par Jacques Bourquin. Nous avons reconditionné ce fonds dans des boîtes dites « Cauchard » et réalisé un récolement accompagné d’un inventaire informatisé. Ce dernier ne reprend pas l’intégralité de l’inventaire manuscrit. Il indique pour chaque carton le thème général, les dates extrêmes des documents et signale quelques pièces particulièrement marquantes.

3Le fonds a été divisé en trois séries. La première, cotée AHPJM-ETA, regroupe les 51 cartons consacrés à l’histoire des établissements ou plus largement de certains départements. Elle contient des textes souvent mal conservés comme les notes de service, de nombreux documents iconographiques ou des témoignages d’éducateurs.

4La seconde, très riche, concerne la formation au sens large. Elle est cotée AHPJM-FORM et compte 39 cartons. On y trouve des dossiers sur l’histoire de la formation des éducateurs, sur le fonctionnement institutionnel de la formation à l’Éducation surveillée, mais aussi les travaux préparatoires et les contenus de nombreuses sessions de formation ainsi que les dossiers liés à l’organisation de colloques ou de journées d’études.

5 La dernière série, cotée AHPJM-THEM, rassemble 49 cartons centrés sur des thématiques. Il peut s’agir de documents concernant une période chronologique (Mai 68, préparation du 4e plan, etc.), un thème (le milieu ouvert, l’observation, etc.), une personnalité de l’Éducation surveillée ou de l’éducation spécialisée (Fernand Deligny, Pierre Ceccaldi, etc.). Nous avons joint à cette série trois cartons sur le Théâtre du fil, association éducative dont Jacques Bourquin était administrateur.

  • 2 Le fonds Alain Bruel a été déposé à la médiathèque de l’ENPJJ.

6Ce classement respecte la logique qui a prévalu à la constitution de ce fonds documentaire d’une exceptionnelle richesse. L’AHPJM continue à accueillir et sauvegarder les fonds privés des acteurs de la justice des mineurs. Les ensembles importants et cohérents, comme les archives du juge des enfants Alain Bruel, sont l’objet d’un classement et d’un versement2. Les pièces isolées sont intégrées au fonds « Bourquin ».

7Le fonds « Bourquin » est accessible à toute personne qui s’intéresse à l’histoire de la justice des mineurs qu’il soit chercheur, professionnel ou « historien du dimanche ». Cependant, comme nous ne disposons pas d’une salle de lecture à proprement parler, nous vous demandons de prendre rendez-vous en contactant l’AHPJM par courriel à l’adresse suivante : AHPJM@orange.fr.

8L’inventaire est consultable sur le site criminocorpus sur l’espace « enfance irrégulière » de l’AHPJM : https://criminocorpus.org/​fr/​bibliotheque/​collections/​enfance-irreguliere/​.

Haut de page

Notes

1 L’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM).

2 Le fonds Alain Bruel a été déposé à la médiathèque de l’ENPJJ.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Jacques Yvorel, « Le fonds « Jacques Bourquin » de l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM) conservé au Centre d’exposition enfants en justice de Savigny-sur-Orge »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 22 | 2020, 169-170.

Référence électronique

Jean-Jacques Yvorel, « Le fonds « Jacques Bourquin » de l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM) conservé au Centre d’exposition enfants en justice de Savigny-sur-Orge »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 22 | 2020, mis en ligne le 25 novembre 2022, consulté le 23 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/rhei/5412 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.5412

Haut de page

Auteur

Jean-Jacques Yvorel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search