Navigation – Plan du site

AccueilNuméros23DossierUne clinique pédagogique pour les...

Dossier

Une clinique pédagogique pour les enfants de l’hôpital psychiatrique de Genève, 1944-1955

A pedagogical clinic for the children of the Bel Air mental hospital, Geneva, 1944-1955
Martine Ruchat
p. 171-185

Résumés

L’idée d’adapter l’enseignement comme l’éducation à la diversité des enfants s’enracine dans une pensée psychopédagogique dont Édouard Claparède a été le promoteur. L’institut J.-J. Rousseau créé en 1912 et devenu en 1929 Institut des sciences de l’éducation comprend des personnalités comme les médecins François Naville et Henri Brantmay, la psychopédagogue Alice Descoeudres et le psychologue André Rey qui s’engagent à former des élèves dans cet esprit. Entrée comme élève auditrice, Renée Delafontaine, sensibilisée à l’enfant dément comme à l’enfant difficile, invente une pratique pédagogique quelque peu improbable. L’émergence du Pavillon Les Grands-Bois s’explique par cette histoire d’une éducation très spéciale qui participe au développement progressif, entre la création des classes spéciales en 1898 et celle de la consultation psychiatrique ambulatoire en 1954, du champ de l’éducation spécialisée.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2023.

Plan

Une création difficile pour des enfants « difficiles »
Une clinique entre médecine et pédagogie
Les enfants à l’asile psychiatrique
Un enseignement « très spécial »
Des jeux à l’hôpital psychiatrique
En conclusion

Aperçu du texte

L’organisation fédéraliste de la Suisse rend difficile une vision globale de l’histoire que ce soit celle de la psychiatrie ou de l’éducation, chaque canton ayant une autonomie politique pour gérer ses institutions. Néanmoins, il y a des « hauts lieux » qui sans aucun doute essaiment progressivement dans tout le pays et même au-delà. Il en va ainsi de la clinique du Burghölzli à Zurich ouverte en 1870 et dirigée, depuis 1879, par le médecin Auguste Forel (1848-1931), puis par Eugen Bleuler, dès 1898, et dans lequel exercent comme assistants notamment Carl Gustav Jung et Sabina Spielrein. Il en va de même de l’Institut Jean-Jacques Rousseau (IJJR) créé par Edouard Claparède (1873-1940) en 1912 qui réunira bien des tenants de l’éducation nouvelle et tous ceux et celles qui rêvent de mieux connaître l’enfant grâce notamment à la psychologie ; on y retrouve d’ailleurs de 1920 à 1923, Spielrein envoyée par Bleuler « en mission » comme jeune psychanalyste. Les tiraillements entre « écoles...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Ruchat, « Une clinique pédagogique pour les enfants de l’hôpital psychiatrique de Genève, 1944-1955 »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 23 | 2021, 171-185.

Référence électronique

Martine Ruchat, « Une clinique pédagogique pour les enfants de l’hôpital psychiatrique de Genève, 1944-1955 »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 23 | 2021, mis en ligne le 09 septembre 2023, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhei/5890 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.5890

Haut de page

Auteur

Martine Ruchat

Anc. professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université Genève et autrice

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search