Navigation – Plan du site

AccueilNuméros23Dossier« Jeunes filles interrompues » : ...

Dossier

« Jeunes filles interrompues » : adolescentes en psychiatrie (Genève, 1960-2000)

“Girls, interrupted”: adolescent girls in psychiatry (Geneva, 1960-2000)
Olivia Vernay
p. 187-201

Résumés

Dans les années 1960, la persistance de représentations genrées de la déviance juvénile engendre un traitement différentiel selon le sexe en ce qui concerne la prise en charge de la « jeunesse irrégulière » conduisant notamment à une absence d’institution de placement pour les jeunes filles dites déviantes. Celles-ci sont dès lors placées à l’hôpital psychiatrique cantonal de Genève, dans un environnement inadapté à leurs besoins éducatifs. Malgré une évolution certaine depuis les années 1980, tant dans le champ de la protection de l’enfance que de la prise en charge psychiatrique, cette situation perdure et des adolescentes sont encore internées en psychiatrie dans des pavillons dévolus aux adultes à la fin des années 1990. Cet article s’attache à comprendre les raisons de cet immobilisme et du traitement qui est réservé à ces adolescentes.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2023.

Plan

Genèse des dispositifs de protection de l’enfance et de prise en charge de la déviance juvénile à Genève
Protéger l’enfance, lutter contre la délinquance (années 1910-1950)
Une réforme différenciée selon le sexe (années 1950-1970)
D’une prise en charge sexuée de la déviance juvénile au diagnostic psychiatrique (années 1960-1970)
Parcours institutionnels d’adolescentes jugées déviantes
Un manque affectif jugé pathologique
Des soupçons d’inconduite sexuelle à l’internement psychiatrique
Adolescentes en psychiatrie (années 1960-1990)
L’hôpital psychiatrique : un lieu inadapté pour des adolescentes, mais un lieu pour les adolescentes inadaptées
Critiques des pratiques d’enfermement… mais persistance des internements d’adolescent.es en psychiatrie
Conclusion

Aperçu du texte

Cette contribution, issue d’une thèse en cours en lien avec les dispositifs de protection des mineur.es et de prise en charge de la déviance juvénile au prisme du genre, porte sur les internements d’adolescentes – « jeunes filles interrompues » – dans des institutions psychiatriques dévolues aux adultes à Genève de 1960 à 2000. Maintes recherches sur l’éducation contrainte ont montré « comment ses caractéristiques centrales – notamment les liens entre éducation, sanction pénale et enfermement – se sont historiquement déployées » et mis en lumière une différence de traitement pour les filles et les garçons. Cette problématique n’a cependant pas encore été abordée dans le cadre des placements contraints à des fins thérapeutiques. Avec cette contribution, je propose d’analyser l’influence des représentations genrées de la déviance juvénile sur les internements d’adolescentes durant la seconde moitié du 20e siècle et cherche à comprendre le rôle de l’institution psychiatrique dans les d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivia Vernay, « « Jeunes filles interrompues » : adolescentes en psychiatrie (Genève, 1960-2000) »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 23 | 2021, 187-201.

Référence électronique

Olivia Vernay, « « Jeunes filles interrompues » : adolescentes en psychiatrie (Genève, 1960-2000) »Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 23 | 2021, mis en ligne le 09 septembre 2023, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhei/5913 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhei.5913

Haut de page

Auteur

Olivia Vernay

Doctorante en sciences de l’éducation, université de Genève, Haute école de travail social (HES-SO Genève)

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search