Navigation – Plan du site

Philosophes de la Grèce antique dans un centon monothéiste de Clément d’Alexandrie

Ancient Greek Philosophers in a Monotheistic Cento of Clement of Alexandria
Constantinos Macris
p. 767-789

Résumés

Le recours de nombreux auteurs chrétiens des premiers siècles de notre ère à des témoignages d’origine païenne exposant des dogmes fondamentaux du christianisme – dont l’unicité de Dieu – est un phénomène tout à fait remarquable. Pour mieux le comprendre, on se penche sur un texte qui a moins retenu l’attention de la recherche en tant que tel : le chapitre 14 du Ve Stromate de Clément d’Alexandrie, qui constitue un recueil extrêmement riche et varié de testimonia païens à contenu monothéiste, censés prouver le « larcin des Grecs » à l’égard des Écritures. On passe en revue les figures de philosophes grecs mobilisés par Clément, en s’attardant sur le contenu précis et la teneur des doctrines exposées dans les textes cités, authentiques ou (parfois) pseudépigraphiques, et en examinant la façon dont l’auteur chrétien les intègre dans le propos à la fois apologétique et didascalique des Stromates.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Du « larcin des Grecs » à la philosophie comme don divin et alliance
La « familiarité » de Platon avec la Vérité
« Entendre la voix de Dieu »
Socrate et les socratiques « proclamant l’unique Dieu »
La toute-puissance et l’omniscience divines : pythagoriciens et présocratiques

Aperçu du début du texte

Pour quiconque s’intéresse au développement des idées monothéistes au cours de l’histoire du monde grec, depuis les présocratiques jusqu’à l’époque impériale et l’Antiquité tardive, entre paganisme et christianisme post-paulinien, en passant par le judaïsme hellénisé, Clément d’Alexandrie semble représenter un excellent guide, et offrir un matériel vraiment inestimable. Il est donc quelque peu étonnant de constater sa relative absence des publications récentes portant sur les monothéismes antiques, juif, chrétien ou païen. En effet, d’une part, l’amour sincère de Clément pour la culture et la philosophie grecques et sa vaste érudition lui ont permis d’avoir accès, ne serait-ce que de façon indirecte, à des textes philosophiques et littéraires qui autrement seraient perdus pour nous, et même de repérer, notamment dans des sources de la tradition socratico-platonicienne dont il se sentait proche, des passages clés permettant de mieux mettre en valeur certains aspects de textes déjà co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Constantinos Macris, « Philosophes de la Grèce antique dans un centon monothéiste de Clément d’Alexandrie », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2019, 767-789.

Référence électronique

Constantinos Macris, « Philosophes de la Grèce antique dans un centon monothéiste de Clément d’Alexandrie », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 24 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10224 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10224

Haut de page

Auteur

Constantinos Macris

Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire d’études sur les monothéismes, PSL
macris[at]vjf.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals