Navigation – Plan du site

Lactance, nouvel auctor, et les témoignages païens du monothéisme

Lactantius, New auctor, and the Pagan Testimonies of Monotheism
Blandine Colot
p. 791-819

Résumés

Traitant la question du monothéisme par laquelle il débute les Institutions divines, Lactance entend pallier la difficulté à pouvoir démontrer la vérité chrétienne à des païens n’ayant que dédain pour le texte biblique par son recours aux testimonia des philosophes ou des poètes (« païens »), des hermetica ou des oracles. On voit d’abord que la Bible demeure le véritable « sous-texte » du discours de Lactance et que ces textes ne sont cités que pour prendre valeur de preuve en raison de leur autorité auprès du lectorat païen. Ensuite, en s’intéressant à la force illocutoire de son discours, on montre que Lactance ne se préoccupe pas uniquement du concept de monothéisme, mais aussi de son application à la religion par le culte. Or, si ces différents testimonia nous rendent sensible un environnement intellectuel d’époque, c’est finalement Cicéron qui se révèle la « contre-figure » de l’apologiste dans son argumentation auprès de ses lecteurs pour l’institution de la religion chrétienne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
I/ Unicité divine et « consensus » d’époque
I. 1. Les sanctae litterae vs les testimonia païens
I. 2. Poètes et philosophes
I. 3. Testimonia diuina et norme biblique
II/ L’engagement social du rhéteur
II. 1. Monothéisme vs culte monothéiste
II. 2. La figure de Cicéron
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Lactance est un auteur chrétien dont on fait souvent usage comme doxographe, témoin à ce titre de textes autrement perdus, tels, par exemple, les Exhortationes de Sénèque, ou d’extraits essentiels à la reconstitution de certains corpus, tels les Hermetica ou encore les Oracles sibyllins. Mais on ne saurait réduire son œuvre à son utilité alors qu’elle est le fruit de l’engagement d’un apologiste dans les questions et les événements religieux de son temps, de même que la bigarrure donnée à son texte par le fait de ces multiples citations mérite attention. Rhéteur africain renommé, appelé par Dioclétien à la cour de Nicomédie pour former au latin le personnel de la chancellerie, converti au christianisme quelque dix années plus tard, avant de se mettre à l’abri des persécutions et d’écrire alors ses Institutions divines, il connut au palais le jeune Constantin et devint ultérieurement le précepteur de son fils Crispus. On peut ainsi avancer, même si cela reste difficile à ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Blandine Colot, « Lactance, nouvel auctor, et les témoignages païens du monothéisme », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2019, 791-819.

Référence électronique

Blandine Colot, « Lactance, nouvel auctor, et les témoignages païens du monothéisme », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 24 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10230 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10230

Haut de page

Auteur

Blandine Colot

Université d’Angers
(Centre interdisciplinaire sur les patrimoines en lettres et langues)
Laboratoire d’études sur les monothéismes, PSL
blandine.colot[at]univ-angers.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals