Navigation – Plan du site

Negative Theology and its Interpretation as an Atheistic Attitude in 5th Century Athens

La théologie négative et son interprétation comme attitude athée à Athènes au ve siècle
Pablo Pinel Martínez
p. 277-290

Résumés

Dans l’article suivant, j’essaie de montrer qu’il existait probablement un lien entre la montée des idées athées à la fin du ve siècle av. J.-C., et l’existence antérieure d’une tradition de théologie négative. Cela aurait commencé avec Xénophane de Colophon, dans les écrits duquel nous semblons trouver des traces à la fois de théologie négative et de scepticisme épistémologique et théologique. Ces deux conceptions auraient permis l’apparition du doute quant à l’existence des dieux, ce qui est le mieux représenté dans les écrits de Protagoras. Cet agnosticisme aurait, à son tour, cédé le pas à l’apparition d’un athéisme positif. Cela explique peut-être aussi pourquoi la théologie a commencé à éveiller les soupçons parmi la population athénienne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Xenophanes: negative theology and skepticism
From skepticism to atheism
Conclusion: a narrow safety zone

Aperçu du début du texte

Introduction

Rational theology is the discipline which tries to understand the divine through reason, and, as Sarah Broadie has explained, it does not necessarily include every theory that makes use of a concept of the divine, but rather reflections whose focus is in this very concept, such as proofs of the existence of god, or speculation on its nature. It is usually agreed that the first thinker who properly fits this profile is Xenophanes of Colophon, in the 6th century BCE. There is also consensus in saying that, despite his harsh criticism of the myths in Homer and Hesiod, this philosopher’s intention was never to reject religion as a whole, or the concept of the divine in general, but rather to reform the ideas of the gods in order to turn them into something more deserving of praise and prayers. From its very beginning, therefore, rational theology was intended to be beneficial for religiousness, and not against it, and this, indeed, is not surprising for us at all: enquiries ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pablo Pinel Martínez, « Negative Theology and its Interpretation as an Atheistic Attitude in 5th Century Athens », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2020, 277-290.

Référence électronique

Pablo Pinel Martínez, « Negative Theology and its Interpretation as an Atheistic Attitude in 5th Century Athens », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 16 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10543 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10543

Haut de page

Auteur

Pablo Pinel Martínez

Universidad Complutense de Madrid
ppinel[at]ucm.es

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals