Skip to navigation – Site map

HomeRevue de l'histoire des religions2Vision divine, interdit de représ...

Vision divine, interdit de représentation et via negationis dans la Bible hébraïque

Divine Vision, the Prohibition of Images and the Via Negativa in the Hebrew Bible
Stéphanie Anthonioz
p. 291-320

Abstracts

The aim of this contribution is to show why prophetic divine visions are so rare in the Hebrew Bible. How can that which cannot be represented – which it is forbidden even to represent – be spoken? We must thus confront the prohibition of divine representation, which develops the first commandment found in the decalogue (Ex 20:2‑6; Dt 5:6‑10), and analyze it within its broader historical and literary context. The conclusions of this study will enable us to refine our understanding of this prohibition and to grasp the biblical via negativa of divine representation from a historical and also social and cultural point of view.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

La via negationis est-elle biblique ?
L’interdit de représentation : textes et contextes littéraires
Le décalogue
Le décalogue (Dt 5,6‑10) : loi deutéronomique et exhortation mosaïque
Le décalogue (Ex 20,2‑6) : alliance exodique et révélation du sanctuaire
Vision négative : deux témoins dans la bibliothèque prophétique (Is ; Ez)
La vision inaugurale dans le livre d’Isaïe
La vision continuée dans le livre d’Ézéchiel
Aniconisme et via negationis : peut-on esquisser une réponse historique ?

Text / first lines

Les visions divines sont un fait rare dans les textes bibliques, ce qui a quelque chance de refléter l’interdit de l’image. Pourtant, des visions prophétiques trouvent place dans un cadre souvent cultuel, que l’on songe à Isaïe (6) ou Ézéchiel (Ez 8–11), et laissent apparaître une représentation anthropomorphique de la divinité, plutôt cosmique et royale en Isaïe, mais plutôt humaine en Ézéchiel (1,26). D’autres textes de vision pourraient être cités (1 R 22 ; Jr 1 ; 24 ; Am 7–9 ; Za 1–6 ; Dn 7 ; 8 ; 10 ; 12), mais à quelques exceptions près – le livre de Daniel –, elles ne sont pas une vision de la divinité : il s’agit plutôt d’un signe divin explicité par un oracle.

L’enjeu de cette contribution est d’explorer le dogme biblique de la non-représentation divine (Ex 20,2‑6 ; Dt 5,6‑10) : comment dire ce qui ne peut être représenté, ce qu’il est interdit même de représenter ? Nous proposons de confronter l’interdit avec ses contextes littéraires plus larges et son cadre historique. Les...

Top of page

References

Bibliographical reference

Stéphanie Anthonioz, « Vision divine, interdit de représentation et via negationis dans la Bible hébraïque », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2020, 291-320.

Electronic reference

Stéphanie Anthonioz, « Vision divine, interdit de représentation et via negationis dans la Bible hébraïque », Revue de l’histoire des religions [Online], 2 | 2020, Online since 01 January 2023, connection on 18 September 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10551 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10551

Top of page

About the author

Stéphanie Anthonioz

Université catholique de Lille, UMR 8167
stephanie.anthonioz[at]univ-catholille.fr

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search