Navigation – Plan du site

AccueilRevue de l'histoire des religions4La sécularisation : à quel prix ?...

La sécularisation : à quel prix ? Les religieuses au monde, enjeux économiques des Réformes (France, Suisse, Angleterre)

The cost of secularization. Nuns and their economic trajectories during the Reformation (France, Switzerland, England)
Eléna Guillemard
p. 579-605

Résumés

En renouvelant les discours sur la sécularisation des religieuses, les réformateurs protestants ouvrent la voie à une série de réflexions sur les aspects concrets de la sortie des couvents. La solution privilégiée est le mariage des ex-religieuses, à la fois palliatif économique et garde-fou contre tout débordement charnel. Les autorités protestantes peuvent choisir de financer ces mariages par des dots ou des pensions, alors que le pouvoir royal complique, en France, l’accès aux héritages des anciennes religieuses qui se seraient mariées, voire, en Angleterre, les force à divorcer. Or face aux constructions théoriques et juridiques, les parcours individuels de sécularisation des religieuses révèlent le plus souvent une précarisation sociale et économique, même dans le cas d’un mariage.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Des promesses de mariage
Nonnains en banqueroute, nonnains en déroute
Se marier, une parenthèse de sécurité ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Juillet 1536, la dissolution des monastères bat son plein en Angleterre. Certains commentateurs sont scandalisés. L’ambassadeur de Charles Quint à la cour d’Henri VIII, Eustache Chapuys, décrit ainsi la situation dont il est témoin :

C’est une chose lamentable de voir une légion de moines et de nonnes qui ont été chassés de leurs monastères, errant misérablement ici et là en cherchant des moyens de vivre, et plusieurs honnêtes hommes m’ont dit que parmi ces moines, nonnes, et personnes dépendantes des monastères supprimés, il y en avait plus de 20 000 qui ne savaient pas comment vivre. Aucun doute qu’un jour Dieu entendra leurs plaintes et les vengera.

D’après ce témoignage, le retour au siècle des moines et des religieuses est tout entier consacré à la recherche de moyens de subsistance. Le processus de sécularisation, présenté par l’auteur comme entièrement subi, se réduit donc à une quête d’argent, à la fois effrénée et comme perdue d’avance. En effet, la Réforme transforme le pays...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eléna Guillemard, « La sécularisation : à quel prix ? Les religieuses au monde, enjeux économiques des Réformes (France, Suisse, Angleterre) », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2020, 579-605.

Référence électronique

Eléna Guillemard, « La sécularisation : à quel prix ? Les religieuses au monde, enjeux économiques des Réformes (France, Suisse, Angleterre) », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 20 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10881 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10881

Haut de page

Auteur

Eléna Guillemard

Université Lyon III / Université de Neuchâtel
elena.guillemard[at]laposte.net

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search