Navigation – Plan du site

AccueilRevue de l'histoire des religions4Économie de la foi : les bienfait...

Économie de la foi : les bienfaiteurs laïcs des collèges et missions jésuites entre l’Europe et les Indes (xvie-xviie s.)

Faith economy: Secular benefactors of Jesuit colleges and missions between Europe, East and West Indies (16-17th c.)
Ariane Boltanski et Aliocha Maldavsky
p. 647-673

Résumés

Cet article explore les enjeux pour les laïcs de la participation au financement de collèges jésuites aux xvie et xviie siècles entre l’Europe et les Indes. Dans la continuité de l’investissement nobiliaire dans les institutions religieuses, conçu au Moyen Âge comme une forme de caritas, l’engagement des laïcs à l’époque moderne renvoie aussi bien au devoir d’état, à des enjeux sotériologiques qu’à la défense de la foi et à sa propagation, notamment en contexte missionnaire. Pour les laïcs, participer à la fondation d’un collège jésuite implique l’exercice de droits, réels ou honorifiques, qui se heurtent à la volonté des jésuites de limiter leurs prérogatives. Le salut, espéré dans l’au-delà, s’entend comme un retour sur investissement, la charité demeurant incluse dans une économie de la grâce.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Donation laïque, quête du salut et circulation des richesses
Fonder des collèges et des missions ici et là-bas
Des relations sous tension : protection des laïcs et patronage, libéralité et contrôle financier
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans l’histoire de la Réforme catholique, l’attention portée aux dévots par divers historiens depuis les années 1980 a permis de mettre en évidence, à côté des actions conduites par le clergé et les ordres, le dynamisme des individus et des familles, notamment via les congrégations mariales, l’intervention des puissants, des femmes, etc. Différentes recherches en cours visent à élargir cette perspective au sein d’une démarche plus globale, qui consiste à prendre en considération l’agenda des laïcs dans leur rapport à l’Église et au renouveau religieux, sans nécessairement les instrumentaliser au profit des clercs. Il convient ainsi de s’interroger sur les ressorts des initiatives et de la participation active des laïcs dans les institutions religieuses. Pour ce faire, une entrée opératoire est, précisément, celle de l’argent, du financement de ces institutions et des actions pieuses. Sans prétendre à l’exhaustivité géographique et thématique, ni à une synthèse encore prématurée, l’o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ariane Boltanski et Aliocha Maldavsky, « Économie de la foi : les bienfaiteurs laïcs des collèges et missions jésuites entre l’Europe et les Indes (xvie-xviie s.) », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2020, 647-673.

Référence électronique

Ariane Boltanski et Aliocha Maldavsky, « Économie de la foi : les bienfaiteurs laïcs des collèges et missions jésuites entre l’Europe et les Indes (xvie-xviie s.) », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 20 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhr/10902 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.10902

Haut de page

Auteurs

Ariane Boltanski

Université Rennes 2
ariane.boltanski[at]univ-rennes2.fr

Aliocha Maldavsky

Université Paris Nanterre
aliocha.maldavsky[at]parisnanterre.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search