Navigation – Plan du site

AccueilRevue de l'histoire des religions2L’astre vivant : quelques remarqu...

L’astre vivant : quelques remarques sur le statut prophétique de Zoroastre dans la littérature gréco-romaine de l’Antiquité tardive

The Living Star. Some Remarks on Zoroaster’s Prophetical Statute in Late Antique Literature
Chiara Ombretta Tommasi
p. 319-347

Résumés

Après un aperçu général sur la réception de Zoroastre, le prophète et fondateur de la religion persane (qui était considéré comme un sorcier et comme un sage), dans la culture gréco-latine, l’article présente une discussion sur deux passages moins connus (Arnobe et le roman pseudo-Clémentin), où les aspects traditionnels du sorcier et de l’astrologue se mêlent à des interprétations qui relèvent du gnosticisme et présentent aussi des contaminations avec la Bible.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

1/ La biographie de Zoroastre entre histoire et légende dans les sources grecques et latines
2/ Zoroastre en tant que prototype du Mage Hellénisé
3/ Les trois Zoroastres d’Arnobe et des Gnostiques
4/ Zoroastre et le mythe d’Er, de Platon à l’Arménie
5/ Zoroastre-Nemrod dans la littérature Pseudo-Clémentine
6/ Conclusion

Aperçu du début du texte

Avant d’exercer une véritable fascination sur la culture et les arts européens dès la Renaissance, au moins jusqu’à Nietzsche et aux nouveaux mouvements religieux de l’âge contemporain, la figure de Zarathoushtra / Zoroastre fut considérée comme sacrée et entourée d’un halo vénérable déjà pendant l’Antiquité classique et la période de l’Antiquité tardive. En parcourant simplement l’ouvrage monumental et toujours très important de Joseph Bidez et Franz Cumont sur Les mages hellénisés, on peut se rendre compte que, dans toute la culture gréco-romaine, les Mages, dont Zoroastre est considéré comme le porte-parole ou le prophète, représentent le paradigme d’une sagesse antique et mystérieuse ; tout comme les brahmanes ou les gymnosophistes de l’Inde, les druides celtiques ou les prêtres égyptiens, Zoroastre est toujours assimilé aux philosophes et aux savants grecs et considéré comme le dépositaire d’une vérité ancienne, auguste et sublime, quoiqu’encore imparfaite, dont la culture hell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chiara Ombretta Tommasi, « L’astre vivant : quelques remarques sur le statut prophétique de Zoroastre dans la littérature gréco-romaine de l’Antiquité tardive », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2021, 319-347.

Référence électronique

Chiara Ombretta Tommasi, « L’astre vivant : quelques remarques sur le statut prophétique de Zoroastre dans la littérature gréco-romaine de l’Antiquité tardive », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/rhr/11219 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.11219

Haut de page

Auteur

Chiara Ombretta Tommasi

Université de Pise
chiara.tommasi[at]unipi.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search