Navigation – Plan du site

AccueilRevue de l'histoire des religions4La méthode du kan huatou dans le ...

La méthode du kan huatou dans le bouddhisme chinois du xxe siècle

Kan huatou Meditation in Twentieth-century Chinese Buddhism
Daniela Campo
p. 697-716

Résumés

La méthode du kan huatou (« pénétrer le mot-clé ou la phrase critique ») représente l’un des nombreux exemples de sinisation du bouddhisme. Il existe de nombreuses études, tant sur la formulation de cette méthode et sa diffusion en Chine à partir du xiie siècle que sur sa fortune au Japon, au Vietnam et surtout en Corée, où elle est devenue la forme principale de méditation. Néanmoins, son héritage en Chine à l’époque moderne et contemporaine n’a jamais été considéré. Cet article revient d’abord sur l’histoire et le fonctionnement de la méthode du kan huatou, avant d’en montrer brièvement la continuité et l’importance en Chine au xxe siècle et jusqu’à aujourd’hui. La traduction annotée des instructions sur le kan huatou délivrées par le maître Xuyun (ca. 1864‑1959) en 1950 complétera cet aperçu en apportant un témoignage sur l’utilisation de cette méthode dans les monastères Chan.

Haut de page

Notes de l’auteur

Abréviations : T = Taishō shinshū daizōkyō 大正新修大蔵經, Takakusu Junjirō 高楠順次郎 and Watanabe Kaigyoku 渡邊海旭 (eds), Tokyo, Taishō Issaikyō Kankōkai, 19241934 ; X = Manji Shinsan Dai Nihon zokuzōkyō 卍新纂大日本續藏經, Tōkyō, Kokusho Kankōkai, 19751989.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Histoire et fonctionnement de la méthode du kan huatou : un aperçu
Le kan huatou en Chine à l’époque républicaine (1912‑1949)
Le kan huatou en Chine dans la période post-maoïste et jusqu’à aujourd’hui

Aperçu du début du texte

La méthode du kan huatou 看話頭 (jap. watō, cor. hwadu), expression que l’on traduit généralement par « pénétrer le mot-clé » ou « pénétrer la phrase critique », représente l’un des nombreux exemples de sinisation du bouddhisme : en effet, au moment de sa formulation au xiie siècle, cette méthode n’avait pas d’équivalent dans la pratique méditative traditionnelle indienne. Il existe de nombreuses études, aussi bien sur la formulation de cette méthode et sa diffusion en Chine à partir du xiie siècle que sur sa fortune au Japon, au Vietnam et surtout en Corée, où elle est devenue la forme principale de méditation, et cela jusqu’à nos jours. Néanmoins, son héritage en Chine à l’époque moderne et contemporaine n’a jamais été considéré. Cet article revient tout d’abord sur l’histoire et le fonctionnement de la méthode du kan huatou, avant d’en montrer brièvement la continuité et l’importance en Chine au xxe siècle et jusqu’à aujourd’hui. La traduction annotée des instructions sur le kan hua...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniela Campo, « La méthode du kan huatou dans le bouddhisme chinois du xxe siècle »Revue de l’histoire des religions, 4 | 2022, 697-716.

Référence électronique

Daniela Campo, « La méthode du kan huatou dans le bouddhisme chinois du xxe siècle »Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 02 février 2023. URL : http://journals.openedition.org/rhr/12214 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.12214

Haut de page

Auteur

Daniela Campo

Université de Strasbourg
dcampo[at]unistra.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search