Navigation – Plan du site

“The Father and his Eldest Son”. The Depiction of the 1667 Muscovite Palm Sunday Procession by the Metropolitan of Gaza Paisios Ligaridis and its Significance

« Le Père et son Fils Ainé » : la description de la fête des Rameaux célébrée à Moscou en 1667, faite par le Métropolite de Gaza Paisios Ligaridis, et sa signification
Ovidiu Olar
p. 5-36

Résumés

Attestée pour la première fois en 1667 et « abolie » par Pierre le Grand en 1697, la célébration moscovite du dimanche des Rameaux à fait couler beaucoup d’encre. Grâce à l’analyse sémiotique dense de Michael S. Flier, le rôle joué par le patriarche Nikon dans la réformation dudit rituel est également connu. Néanmoins, une description particulièrement intéressante de la fête des Rameaux de 1667 attend toujours une étude approfondie. Incluse par le métropolite de Gaza Paisios Ligaridis dans sa fameuse et controversée Histoire du concile de 1666‑1667 qui a déposé Nikon, cette description nous permet de comprendre mieux le rôle attribué au successeur de celui-ci, le patriarche Joseph, et au tsar Aleksei Mikhailovich. Le but de cette étude est de placer dans son contexte le récit de Ligaridis et de voir comment s’insèrent les résultats dans le cadre des recherches antérieures.

Haut de page

Notes de la rédaction

This work was supported by a grant from the Romanian National Authority for Scientific Research and Innovation (CNCS – UEFISCDI), project number PN-II-RU-TE-2014‑4-2162.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Moscow 1667
Patriarch versus Tsar
Patriarch versus Metropolitan
“A Fair Mirror of Human Life”
Conclusions

Aperçu du début du texte

“What the fox cannot get,
it turns into vegetables hanging from the rafters”.

First described in 1558 by an English merchant belonging to the party of Anthony Jenkinson and “abolished” by Tsar Peter the Great in 1697, the Muscovite Palm Sunday ritual has attracted the attention of many scholars. Thanks to Michael S. Flier’s insightful semiotic analysis, the role played by Patriarch Nikon in the refashioning of this ritual – by far “the most impressive of all the royal rituals in Moscow” – is also well known. Nevertheless, a rather peculiar depiction of the 1667 Palm Sunday celebrations still awaits proper scrutiny and debate. Included by the Metropolitan of Gaza Paisios Ligaridis in his famous and controversial Report on the 1666‑1667 Council that deposed and condemned Nikon, this depiction allows us to understand better the roles ascribed during the ritual to Nikon’s successor, Patriarch Joasaph II, and to Tsar Aleksey Mikhailovich. The aim of the present paper is to put Ligaridis’ ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ovidiu Olar, « “The Father and his Eldest Son”. The Depiction of the 1667 Muscovite Palm Sunday Procession by the Metropolitan of Gaza Paisios Ligaridis and its Significance », Revue de l’histoire des religions, 1 | 2018, 5-36.

Référence électronique

Ovidiu Olar, « “The Father and his Eldest Son”. The Depiction of the 1667 Muscovite Palm Sunday Procession by the Metropolitan of Gaza Paisios Ligaridis and its Significance », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 1 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 19 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8841 ; DOI : 10.4000/rhr.8841

Haut de page

Auteur

Ovidiu Olar

“N. Iorga” Institute of History of the Romanian Academy Bucharest
Ruhr University Bochum
ovidiuolar@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals